Présentation et axes de recherche du thème 6. Images, dispositifs, lieux

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Monogrammiste AC (d’après A. Dürer), La Folie, 1554, Rijksmuseum, Amsterdam

Ce thème réunit des chercheurs aspirant à replacer l’objet artistique dans un réseau complexe de sens, de représentations et de perceptions en croisant les approches herméneutiques, épistémologiques et anthropologiques. Articulant théorie et histoire, ce positionnement transdisciplinaire repose notamment sur l’usage et l’adaptation d’outils, de méthodes et de savoirs issus des sciences humaines, sociales et cognitives. Il s’accompagne également d’une redéfinition de son champ d’étude puisqu’aux côtés des objets d’art traditionnels relevant de la peinture, de la sculpture ou de la photographie, plusieurs projets intègrent des artéfacts trop souvent méprisés ou délaissés par l’histoire de l’art, tels l’imagerie populaire, les illustrations scientifiques ou le patrimoine technique et pédagogique. Quatre axes avaient été définis en 2014-2018 afin d’explorer les cadres théoriques et scientifiques, les imaginaires et les poétiques, les valeurs cognitives et épistémiques, les modes de regard et de perception des œuvres d’art et, plus largement, des images (Discours artistiques, savoirs et imaginaires archéologiques ; Poétiques et imaginaires de l’image ; La modernité et ses sources ; Histoire et formes de l’ « aisthèsis »). Ces perspectives se voient prolongées et étendues à d’autres champs qui avaient émergé lors du précédent quinquennal, notamment en ce qui concerne la question du corps et celle de la performativité ou efficace de l’installation et de la muséographie, constituant de nouveaux chantiers de travail. Le thème est donc désormais subdivisé en cinq axes, qui ne se rattachent pas à des disciplines constituées mais permettent d’envisager sous une pluralité d’angles les problématiques et objets que les membres du thème entendent aborder. Ceux-ci vont ainsi du dessin comme instrument épistémologique aux pratiques ludiques, de la perméabilité de la taxidermie et de la photographie dans les dispositifs d’exposition zoologique au motif du moiré comme carrefour sémantique entre art, culture visuelle populaire, optique et électromagnétisme, ou encore des théories modernes sur la grâce aux représentations paysagères des transformations coloniales des écosystèmes – autant d’enquêtes susceptibles de renouveler les questionnements de l’histoire de l’art.

 

Actualités

29 Novembre 2021 - 9 Décembre 2021 Conférence
26 Novembre 2021 Séminaire
7 Novembre 2021 Bourse, soutien
22 Octobre 2021 - 23 Octobre 2021 Journée d'études

Les membres

Gestionnaire de bases de données
Maître de conférences
Maître de conférences
Professeur / Professeure
Directrice adjointe
Gestionnaire
Ingénieur d'études honoraire
Maître de conférences
Professeur émérite
Directeur de recherche
Professeur / Professeure
Professeur émérite