Maria Primatchenko, Que cette guerre nucléaire soit maudite ! Gouache sur papier, 1978.

Les évènements qui se déroulent en Ukraine, aux portes de l’Europe, en Europe, nous rappellent tragiquement que le fascisme, le mensonge et l’oppression sont comme l’Hydre de Lerne.

L’Ukraine, les Ukrainiennes et les Ukrainiens ont soif de liberté et de démocratie. Ils en ont payé, en paient, vont en payer le prix. Nous qui avons la chance de vivre libres dans l’Union européenne, avons un devoir de solidarité.

Le Centre André-Chastel témoigne également son soutien à toutes celles et ceux, artistes, chercheurs et écrivains en particulier qui, en Russie et en Biélorussie, se mobilisent contre la barbarie de leurs gouvernants.

Périclès eut cette phrase : il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. Au prix de leur sang, les Ukrainiennes et les Ukrainiens nous donnent en ce moment une leçon de liberté. Montrons-nous dignes de leur courage, aidons-les.

 

Les membres

Maître de conférences
Maître de conférences
Professeur émérite
Ingénieur de recherche honoraire
Gestionnaire de bases de données
Professeur / Professeure
Conservateur en chef du patrimoine
Maître de conférences
Professeur émérite
Maître de conférences honoraire
Ingénieur de recherche honoraire

Ouvrages récents

Instruction visuelle et conservation des espèces dans l’État de New York (1869-1914)
portraitiste du monde sauvage
Museum Collections in Political, Epistemic and Artistic Processes of Return