Laboratoire de recherche en histoire de l’art

Le prince et les arts

Le prince et les arts

en France et en Italie, XIVe - XVIIIe siècles

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
dir. M. Figeac, O. Chaline, Ph. Jansen, J. Koering, G. Poumarède
dir. M. Figeac, O. Chaline, Ph. Jansen, J. Koering, G. Poumarède
Le prince et les arts en France et en Italie, XIVe - XVIIIe siècles, 2010
Livraison: 
Paris, Editions Sedes, coll. « Histoire », 2010, 256 p.
ISBN: 
2301001296
Prix: 
€ 26,60
  • Co-direction : Michel Figeac, Olivier Chaline, Philippe Jansen, Jérémie Koering, Géraud Poumarède

L’intérêt du prince envers les arts a sans aucun doute toujours existé mais il prend en Europe, notamment en France et en Italie, une ampleur toute particulière à partir du XIVe siècle et ce jusqu’au XVIIIe siècle. Dès le XIVe siècle, les cours princières deviennent un foyer de culture et d’art et l’on voit apparaître les premiers artistes de cour, car un bon souverain n’est pas seulement brave au combat et bon administrateur, il est également empreint d’érudition et possède un goût artistique assuré. Au XVIe siècle cette relation entre le prince et les arts prend de l’ampleur, l’art devient le moyen le plus indispensable pour fonder sa renommée et sa puissance. Les palais et leurs ornements sont autant de preuves de la magnificence du prince et du pouvoir de sa cour et cette relation culmine au siècle suivant avec Louis XIV qui réussit à Versailles l’identification de l’art de son temps à sa personne.
La peinture avec ces innombrables portraits de rois (victorieux sur le champ de bataille, au milieu de scènes mythologiques ou allégoriques…) mais également l’architecture, la sculpture, les arts décoratifs, la littérature et la musique sont devenus indissociables du pouvoir. Un ouvrage écrit par une équipe d’universitaires largement ouverts à l’histoire de l’art et spécialisés dans les champs chronologique et géographique afin d’offrir aux candidats une synthèse de la production historique récente.

Ouvrages

Sources, objets et représentations

Esthétiques de la grâce

N° 184 / 2014-2

Les Carnets du paysage, n° 26