Laboratoire de recherche en histoire de l’art

Projets sur contrat

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
  • Convention entre le Nouveau musée national de Monaco et l’université Paris-Sorbonne agissant tant en son nom qu’au nom et pour le compte du Centre André Chastel (ERHAM)

Histoire de la création architecturale à Monaco. Aide et expertise méthodologique pour mener à bien le projet d’inventaire du NMNM. Accompagnement du projet.

Responsables scientifiques : Jean-Yves Andrieux, professeur à l’université Paris-Sorbonne, et Bernard Toulier, conservateur général du Patrimoine. Durée : deux ans (à compter de la signature, le 9 janvier 2012).

____________

  • Convention entre la Région Languedoc-Roussillon et l’université Paris-Sorbonne agissant tant en son nom qu’au nom et pour le compte du Centre André Chastel (Équipe de recherche sur le Vitrail)

Inventaire des vitraux anciens de la Région Languedoc-Roussillon. Recensement sur le terrain et constitution d'une documentation exhaustive.
Responsable scientifique : Michel Hérold, conservateur général du Patrimoine. Durée : deux ans (signature le 5 janvier 2012).

____________

  • Convention entre la Ville de Paris et l’université Paris-Sorbonne agissant tant en son nom qu’au nom et pour le compte du Centre André Chastel (Équipe Villard de Honnecourt). Appel à projet « Paris 2030 », remporté par le centre en 2011

Les caves de Paris.
Responsable scientifique : Dany Sandron, professeur à l’université Paris-Sorbonne et directeur du Centre André Chastel. Durée : deux ans (à compter de la notification de la convention par la Ville de Paris au centre - signature datée du 6 décembre 2011).

Voir l'article de Dany Sandron, "Sous la pavés, les caves ! Un programme de recherche sur les caves anciennes de Paris", dans la La lettre de l'INSHS, n° 19, Septembre 2012, p. 10-11. 

____________

  • Convention entre la DRAC Centre et l’université Paris-Sorbonne agissant tant en son nom qu’au nom et pour le compte du Centre André Chastel (Équipe de recherche sur le Vitrail)

Inventaire des vitraux de la cathédrale de Chartres. Étude des vitraux des baies 49, 50, 51 et de la rose 143. Rédaction d’un mémoire de recherche.
Responsable scientifique : Claudine Lautier, chargée de recherche CNRS. Durée : un an (à compter de la signature, le 25 novembre 2011).
____________

  • Convention entre la Région Midi-Pyrénées et l’université Paris-Sorbonne agissant tant en son nom qu’au nom et pour le compte du Centre André Chastel (Équipe de recherche sur le Vitrail)

Inventaire des vitraux anciens de la Région Midi-Pyrénées. Recensement sur le terrain et constitution d'une documentation exhaustive. Couverture photographique intégrale des vitraux conservés in situ ou ex situ. Mise à disposition de la documentation établie au fil des opérations, au Centre de documentation du service de la connaissance du patrimoine de la Région Midi-Pyrénées, sur les bases Palissy et Mémoire du ministère de la Culture et de la Communication, et diffusion de la synthèse des connaissances acquises dans une publication interrégionale, qui formera le dixième volume de la collection Recensement des vitraux anciens de la France du Corpus Vitrearum.
Responsables scientifiques : Françoise Gatouillat, ingénieur de recherche au Centre Chastel, et Roland Chabbert, conservateur régional de l'Inventaire de Midi-Pyrénées. Durée : deux ans (à compter de la signature, le 2 août 2011).
____________

  • Convention CIFRE entre la Mairie de Saint-Denis et Sébastien Radouan, doctorant du Centre Chastel (directeur de thèse : Simon Texier). Affectation au sein de la Direction de la Culture, sous la responsabilité de Nicole Rodrigues, responsable de l’Unité d’archéologie de la Ville de Saint-Denis. Durée : deux ans à compter du 1er avril 2011.

Recherche sur la Rénovation du Centre-Ville de Saint-Denis, 1945-2008, qui fera l’objet d'une thèse et accompagnera la Mairie dans sa réflexion sur la valorisation du patrimoine communal.

_______________________________________________________________________________________

Archives

  • Convention entre la Ville de Paris et l’université Paris IV-Sorbonne, pour le compte de l’équipe ERHAM du Centre André Chastel

Recherche sur La Seine et les Parisiens : Paris au fil de l’eau et du temps, esquisse d’un "Chronorama" des rives de la Seine.
Responsable scientifique : Claude Mignot. Durée : 2 ans (2005-2006).

L’idée est de construire une « archéologie » de l’image du fleuve et de ses berges, urbanisées ou champêtres, des activités qui s’y déroulent, ainsi que la « physionomie » (pour reprendre un mot des grandes encyclopédies urbaines du XIXe siècle) des acteurs et des spectateurs de cette vie fluviale, et de la perception changeante qu’on en a, en remontant dans le temps au fil de l’eau de l’amont de Paris vers l’aval.

Sur le modèle d’Hoffbauer et de son grand livre, Paris à travers les âges (publié en 1875-82), nous sélectionnerons un certain nombre de « points de vue », qui ont retenu l’attention des graveurs, des peintres et des dessinateurs, des photographes et des cinéastes, pour décrire l’évolution de ce paysage.

Le produit final de ce projet sera :

- d’une part une étude présentant cette lecture chrono-thématique de l’image du fleuve à Paris et dans ses environs, des guinguettes de la Marne en amont au pont de Saint-Germain en aval ;

- d’autre part un CD-Rom des images séquencées et légendées.

____________

  • Marché public de services entre l’État (Ministère de la Culture, DRAC Centre) d’une part , le CNRS et l’université Paris IV, pour le compte du Centre André Chastel, Équipe de recherche sur le vitrail, d’autre part.

Étude préliminaire des verrières figuratives de l’église Saint-Pierre de Dreux.
Responsable scientifique : Claudine Lautier. Durée : 12 mois (signature en juin 2005).

L’étude comporte une étude historique et iconographique, une description et un bilan sanitaire des oeuvres. Les baies concernées sont les baies 0 à 21 (sauf les baies 8, 11, 14 et 17) ainsi que 108, 110, et 22 à 29. Les vitraux datent du XVe au XIXe siècle.

____________

  • Convention de partenariat entre l’INHA, la Ville de Paris (représentant le musée Bourdelle) et l’université Paris Sorbonne - Paris IV pour le compte du Centre André Chastel (ERCO, Équipe de recherche sur l’art contemporain)

Programme d’inventaire et de valorisation du fonds d’archives du sculpteur Émile-Antoine Bourdelle, propriété de la Ville de Paris.
Responsable scientifique : Serge Lemoine. Durée : 1 an (fin 2007-2008).

____________

  • Action Concertée Incitative (ACI) avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Ministère délégué à la Recherche, pour le compte de l’Équipe de recherche sur l’art moderne André Félibien

Recherche sur les Salons et expositions à Paris, XVIIIe-XXe siècles, dans le cadre de l’ACI « Terrains, techniques, théories - travail interdisciplinaire en SHS ».
Coordinateurs : Barthélémy Jobert et Bruno Foucart. Durée : 36 mois (2005- mars 2009).

Ce projet s’appuie sur le travail de recherche mené depuis plusieurs années au sein de l’université Paris 4-Sorbonne et de l’UMR 5097-André Chastel (Centre André Félibien, Arts du XVIe au XXe siècle), consacré à l’étude des Salons et des expositions d’art à Paris au XVIIIe et au XIXe siècle. Aucune synthèse n’existant encore sur l’événement central dans la vie artistique française d’alors constitué par le Salon, ni sur les Expositions universelles et autres manifestations publiques sur lesquelles se focalise alors le discours critique, leur étude systématique a été engagée par le biais de maîtrises, de DEA et de thèses, croisés avec différents séminaires et groupes de recherches. Ce travail se poursuit, mais la diffusion des premiers résultats a commencé, en se concentrant sur la période du Premier Empire, l’ACI permettant d’envisager une valorisation plus rapide et plus poussée, au travers de trois journées d’études, relayées par la publication régulière d’actes, la publication de répertoires de sources encore manquants (sources manuscrites, iconographie, critique d’art), et la mise en place progressive d’une base de données disponible en ligne. La publication de numéros spéciaux de la revue L’Oeil, dont l’actuel directeur a participé au projet, est envisageable, de même qu’une ou plusieurs expositions associées aux journées d’études. Une collaboration avec l’UMR 8596 (Centre Roland Mousnier, histoire moderne et contemporaine, également à l’université Paris 4) est à terme également possible.

____________

  • Contrat ANR « Corpus » entre l’Agence Nationale de la Recherche d’une part, le Centre André Chastel, pour le compte de l’Équipe de recherche sur l’art moderne André Félibien, et le Musée National Eugène Delacroix d’autre part

Recherche pour une Édition électronique de la correspondance d’Eugène Delacroix.
Responsable scientifique : Barthélémy Jobert. Durée : 4 ans (janvier 2007-décembre 2010).

L’objectif de ce projet est de proposer une nouvelle édition de la correspondance du peintre Eugène Delacroix. Celle-ci, qui comporte à l’heure actuelle plus d’un millier de lettres courant sur toute sa carrière, est en effet une source capitale tant pour la connaissance de l’artiste que celle de son temps, en raison de ses multiples intérêts. L’actuelle édition de la correspondance, qui date des années 30, n’est plus satisfaisante, d’abord en raison de la réapparition de nombreux originaux inconnus alors, du progrès des études sur Delacroix et son époque, qui rendent l’annotation, par ailleurs relativement rapide, en partie obsolète, et enfin de nouvelles exigences quant à la transcription des manuscrits anciens.

Le projet est mis en place par deux institutions : le Centre André Chastel/UMR 8150, laboratoire associé à l’université de Paris IV - Sorbonne, dont une des équipes s’occupe plus spécifiquement de textes et de critique d’art, et le Musée National Eugène Delacroix, rattaché au Musée du Louvre, lieu de rassemblement des spécialistes du peintre, et qui vient de mettre en ligne la base de données constituée à partir des catalogues de vente publiques dépouillés par lui depuis plusieurs années et recensant les œuvres de Delacroix passées en vente depuis son décès.

Le projet « Édition électronique de la correspondance d’Eugène Delacroix », vise en effet à rendre immédiatement disponible, au fur et à mesure de son avancement, le travail nécessairement collectif mené à partir et autour des lettres de l’artiste. Plusieurs étapes sont envisagées : la première, en cours, établira un fichier le plus complet possible des lettres conservées ou connues. La seconde verra leur photographie, ainsi que leur transcription, sous deux formes, avec le respect de l’orthographe, de la ponctuation et de la présentation originale, pour les chercheurs, avec une orthographe modernisée et une ponctuation améliorée, destinée celle-ci à un plus vaste public. Ce sont ces trois documents qui seront dans un premier temps, ainsi que le fichier de base, accessibles sur le web. Parallèlement, le comité de direction réuni autour des deux coordinateurs (un appel d’offres étant lancé au sein de la communauté des chercheurs si ce projet est retenu, et un forum en ce sens ouvert), s’occupera de l’annotation, elle aussi collective, de ces lettres, confiée aux volontaires spécialistes de tel ou tel domaine. C’est le comité qui décidera de la mise en ligne d’une transcription annotée, le site étant ainsi en constante évolution jusqu’au terme du projet, celui-ci permettant de disposer de trois documents pour chaque lettre : la photographie de l’original, la transcription littérale, la transcription modernisée et annotée.

____________

  • Convention entre la Direction régionale des Affaires culturelles de la Région Centre et l’université Paris Sorbonne - Paris IV agissant au nom et pour le compte du Centre André Chastel

Mission d’étude des vitraux des baies de la cathédrale de Chartres numérotées de 100 à 114 et 122.
Responsable scientifique : Claudine Lautier (Équipe de recherche sur le Vitrail). Durée : 12 mois (signature en septembre 2009).

Le mémoire comporte une synthèse (présentation, histoire, sources, histoire des restaurations, iconographie...) et une étude de chaque baie (schéma de la baie et numérotation des panneaux, histoire, iconographie spécifique, restaurations, dimensions, catalogue des panneaux, photographies...).

____________

  • Convention entre la Région Auvergne, la Région Limousin et l’université Paris Sorbonne - Paris IV agissant tant en son nom qu’au nom et pour le compte du Centre André Chastel (Équipe de recherche sur le Vitrail)

Publication de l’inventaire des vitraux d’Auvergne et du Limousin.
Les auteurs sont Michel Hérold, Françoise Gatouillat (tous deux du Centre Chastel) avec la collaboration de Jean-François Luneau (université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand) et de Karine Boulanger (Centre Chastel), ainsi que les auteurs des photographies. Durée : deux ans (signature en novembre 2008) prolongés par avenant.

Cette publication intervient dans le cadre de la collection « Recensement des vitraux anciens de la France » (Corpus Vitrearum, Recensement IX : Les Vitraux d’Auvergne et du Limousin).

L’étude a été menée en partenariat avec le Conseil régional d’Auvergne, Service régional d’inventaire du patrimoine culturel. Les vitraux du Limousin ont été, quant à eux, étudiés par le Centre André Chastel et photographiés par le Service régional de l’inventaire du Limousin antérieurement au transfert de la compétence à la Région Limousin.

Ouvrages récents

N° 183 / 2014-1
Numéro spécial de la revue "Histoire de l'art", n° 72
Numéro spécial de la revue "Art History", n° 2, 2014
Le diorama de Daguerre

Les membres

Chercheur invité
Maître de conférences
Maître de conférences
Ingénieur de recherche honoraire
Professeur
Directeur de recherche honoraire
Directeur
Professeur
Professeur
Directeur de recherche
Directeur de recherche
Ingénieur d’études