Présentation du Centre

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
L'entrée du laboratoire, galerie Colbert, Paris 2e

Historique

Laboratoire de recherche en histoire de l’art (du Moyen Âge à l’immédiat contemporain), le Centre André Chastel (UMR 8150) est une unité mixte qui remonte, dans sa configuration actuelle, au 1er janvier 2004 ; il est placé sous la triple tutelle du CNRS, de Sorbonne Université (faculté des Lettres) et du ministère de la Culture (direction générale des Patrimoines). Le nom d’André Chastel témoigne du patronage initial qu’exerça l’historien de l’art sur les deux laboratoires ayant donné naissance à l’UMR 8150 : le CRHAM (Centre de recherche d’histoire de l’architecture moderne), créé en 1967, et le Laboratoire de recherche sur le patrimoine français (UMR 22).

La direction du Centre est assurée depuis le 1er janvier 2019 par Jean-Baptiste Minnaert (directeur), Antonella Fenech Kroke et Élisabeth Yota (directrices adjointes).

 

Composition

Avec 60 membres, le Centre constitue la plus importante équipe de recherche française en histoire de l’art : il rassemble 12 chercheurs et ingénieurs du CNRS, 36 enseignants-chercheurs de l’université Paris-Sorbonne, 4 conservateurs de la Direction générale des patrimoines (DGP), 6 CDD et 2 emplois étudiants de l’université Paris-Sorbonne. Plus d'une centaine de doctorants sont associés à sa politique scientifique.

Le conseil d'unité se compose de trois de membres de droit (l’équipe de direction : Jean-Baptiste Minnaert, Antonella Fenech Kroke et Élisabeth Yota), six membres nommés et huit membres élus.
Les cinq membres nommés sont : Isabelle Ewig, maître de conférences, Alexandre Gady, professeur, Barthélémy Jobert, professeur, Réza Kettouche, secrétaire général, et Jérémie Koering, chercheur.
Les huit membres élus sont répartis comme suit : six membres pour le Collège des chercheurs, enseignants-chercheurs : Stéphane Castelluccio, chercheur, Jérémie Cerman, maître de conférences, Thierry Laugée, maître de conférences, Guillaume Le Gall, maître de conférences, Élisabeth Pillet, conservateur du patrimoine, et Dany Sandron, professeur ; ainsi que deux membres pour le Collège des ingénieurs-techniciens : Karine Boulanger, IE, et Flavien Monnier, AI.
Sont invités permanents Juliette Bessette et Stéphane Gaessler, représentants des doctorants.

 

Recherche

Développant des travaux et actions portant sur l’histoire de l’art du Moyen Âge à nos jours, le Centre Chastel est structuré en six thèmes transversaux. Il est engagé dans de nouvelles dynamiques de recherche dont les enjeux conceptuels et interprétatifs sont réévalués à l’aune de l’évolution récente des sciences humaines, sans renoncer pour autant aux acquis et à l’expérience du laboratoire dans les domaines pour lesquels il s’est affirmé de longue date (inventaires de collection, catalogues raisonnés, corpus et bases de données).

Les six thèmes transversaux, divisés en axes de recherche, concentrent l’essentiel des travaux menés au sein du laboratoire ; chacun est placé sous la responsabilité d’au moins deux membres permanents du Centre :

Ce redéploiement thématique repose sur une approche globale de l’œuvre d’art que nourrit l’apport d’autres disciplines telles que l’histoire sociale, l’anthropologie, l’histoire des techniques et de la culture matérielle, les sciences de l’environnement, les études visuelles, l’épistémologie, les sciences cognitives. Il favorise ainsi l’émergence de dynamiques collectives de recherche sur des terrains novateurs.

Le Centre André Chastel a été évalué A+ par l’AERES lors de la campagne de 2013.
Et en 2018, le rapport d'évaluation du HCERES concluait par l'avis suivant : « Unique UMR exclusivement consacrée à la recherche en histoire de l’art au niveau national, le Centre André Chastel occupe une place unique dans le champ des sciences humaines. Il revendique un prestigieux héritage scientifique et affiche aujourd'hui une pluralité de domaines de recherche, en affirmant des positions scientifiques diversifiées.
Appliquant les recommandations du précédent rapport d'évaluation de l'AERES (janvier 2013), par ailleurs extrêmement positif, l'unité est passée d'une structuration en équipes à une organisation en six thèmes de recherche fédérant une seule équipe, favorisant une approche globale de l'oeuvre d'art et du patrimoine.
Le bilan des publications est remarquable mais des versions en langue anglaise viendraient l’enrichir. »

 

Relations institutionnelles et partenariats

Le Centre André Chastel travaille en en relation avec les plus grandes institutions muséales (musée national d’Art moderne, musée du Louvre, musée d’Orsay, Muséum national d'histoire naturelle...), patrimoniales (Archives nationales, BnF, Centre des monuments nationaux, Académie de France à Rome) et de recherche en France et à l'étranger (Institut national d’histoire de l’art, Centre de recherche du château de Versailles, Centre allemand d’histoire de l’art, Roma 1 La Sapienza, Zentralinstitut für Kunstgeschichte de Munich, université de Montréal, Università degli Studi di Palermo…). Plus largement, le Centre est présent dans les réseaux internationaux de la recherche (Palatium, Europäisches Romanikzentrum, Corpus Vitrearum Medii Aevi).

En outre, le Centre André Chastel développe des partenariats : avec les laboratoires de l’université Paris-Sorbonne (CREOPS, Labex EHNE) et de Sorbonne Universités (Labex MATISSE), des DRAC (Centre-Val de Loire, Bourgogne-Franche-Comté) et des collectivités locales (Ville de Paris, conseil régional de Champagne-Ardenne…).

 

Diffusion de la recherche

Un soin particulier est accordé à l’élargissement de l’impact des travaux, aussi bien en amont, en y associant étroitement les étudiants doctorants, qu’en aval, en diversifiant les modes de diffusion pour jouir d’une plus grande audience.
Outre les colloques nationaux et internationaux, les journées d'étude et les séminaires, le Centre André Chastel organise tous les mois des Rencontres ouvertes à tous : conférences, tables rondes et présentations d’ouvrage permettent ainsi de faire connaître au public les travaux les plus récents des membres, doctorants et correspondants du laboratoire. S’y ajoute, depuis 2017, une série d’ateliers de recherche internes (Regards croisés) autour d’une personnalité scientifique dont les travaux entrent en résonnance avec ceux du Centre.
Le Centre contribue par ailleurs à la Revue de l’Art.

 

Bases de données

Le Centre André Chastel élabore des bases de données d’intérêt général pour la discipline.
Certaines sont publiées en ligne (sur divers sites), en particulier :

D’autres bases sont en préparation : Artistes parisiens XIVe – XVIe siècle ; Corpus des Émaux méridionaux ; Deloynes (Écrits sur l’art) ; Paris/Caves.

 

Télécharger

Actualités

18 Septembre 2019 - 20 Septembre 2019 Colloque
8 Juillet 2019 - 9 Juillet 2019 Atelier de recherche
6 Juillet 2019 Appel à communication
4 Juillet 2019 Appel à communication
3 Juillet 2019 Soutenance

Ouvrages récents

Les membres

Assistant ingénieur honoraire
Conservateur du patrimoine
Directeur de recherche émérite
Ingénieur d’études
Conservateur général du patrimoine
Maître de conférences
Maître de conférences
Ancien membre
Membre honoraire
Assistant médiation culturelle et scientifique
Professeur émérite