Ernest Thompson Seton

Ernest Thompson Seton

portraitiste du monde sauvage

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Paris, Éditions Vendémiaire, coll. Art « Essais », 2022, 257 p.
ISBN 978-2-36358-383-3 (br.)
€ 24,00

Les animaux peuvent-ils penser ? Ont-ils des sentiments ? Une morale, même ? Ces questions, qui nourrissent aujourd’hui de brûlants débats de société, faisaient déjà l’objet de vives controverses à l’aube du XXe siècle. Aux États-Unis, elles furent introduites auprès du grand public par un illustrateur et écrivain immensément populaire : Ernest Thompson Seton, qui fut, avec Jack London, le propagateur d’une nouvelle perception du règne animal. Précurseur dans la sensibilisation des masses à la nécessité de protéger les espaces naturels, créateur d’un genre littéraire à succès, la biographie animalière, il a irrévocablement transformé le regard que nous portons sur les autres espèces vivantes, leur sensibilité et leur intelligence. Des vastes forêts du Manitoba au zoo de New York, en passant par l’École des Beaux-Arts et le Muséum d’histoire naturelle à Paris, ce dessinateur, trappeur et promeneur a raconté et peint la vie des loups, ours, coyotes, cerfs, oiseaux et autres créatures sauvages de l’Ouest américain. Aucune étude n’avait encore été consacrée en France à cet artiste pionnier, adulé aux États-Unis, admiré par Tolstoï et Walt Disney, qui sut faire de la sensibilité animale un objet esthétique, littéraire et scientifique.
(4e de couv.)

Ouvrages

Limites ; méthodes et disciplines

Revue scientifique et technique des monuments historiques

Instruction visuelle et conservation des espèces dans l’État de New York (1869-1914)

portraitiste du monde sauvage

histoire d'un dispositif