Vilém Flusser : de la philosophie de la photographie à l'univers des images techniques

Vilém Flusser : de la philosophie de la photographie à l'univers des images techniques

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury


La pensée de Vilém Flusser (1920-1991) a donné lieu à une abondante bibliographie critique sur ses apports en matière de communication, où son pari d’une « nouvelle imagination » fait tenir ensemble l’art, la science et la technologie, sous l’égide de sa philosophie de la photographie. L’archéologie de sa pensée, proposée ici, a été construite en tenant compte de l’ancrage disciplinaire de ses travaux dans les théories de la communication et des médias : elle s’est intéressée à la notion de l’art que Flusser développe au cours de son parcours, afin de saisir le déploiement de cette dimension artistique, son statut et ses contours, aussi bien que sa portée. La notion d’art chez Flusser est indissociablement liée à l’histoire : l’expérience traumatisante de l’exil est devenue centrale dans sa pensée critique de tout totalitarisme. L’ensemble de pratiques et de savoirs qui fondent son rapport au monde et qui informent sur l’élaboration de sa pensée sont travaillés par une Kulturgeschichte, vue depuis la perspective d’une « post-histoire ». Mais il y a en particulier une pensée du jeu, ludique, où l’objectif est moins de jouer à l’intérieur des règles établies que de déjouer les règles, de « jouer pour changer le jeu ». Autrement dit, il s’agit d’une pensée radicalement dialogique et polyphonique, dont la Kommunikologie, façonnée comme métathéorie, représente l’essor de Flusser. Sa trajectoire historique et les savoirs qui lui sont associés contribuent à la construction d’une pensée cybernétique qui projette les lignes fondamentales d’une Kunstwissenschaft, dans laquelle il propose une sorte d’iconoclasme sans renoncer aux images.

 

Le jury est composé de :
• Mme Laurence Bertrand Dorleac, Professeure d’histoire de l’art de Institut d’Études Politiques de Paris, Sciences Po (présidente)
• M. Arnauld Pierre, professeur en l’histoire de l’art, Sorbonne Université, Centre André Chastel (directeur de thèse),
• M. Yves Citton, Professeur de littérature et média à l’Université de Paris 8 - Vincennes – Saint-Denis
• M. Frédéric Pouillaude, Professeur en esthétique et théorie de l’art moderne et contemporain à Aix-Marseille Université
• M. Guillaume Le Gall, Professeur en l’histoire de l’art à l’Université de Lorraine.

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2016

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
18/09/2020