L’origine de la « Ressemblance » d’Alberto Giacometti et l’« Informe » de Georges Bataille en 1927-1947

L’origine de la « Ressemblance » d’Alberto Giacometti et l’« Informe » de Georges Bataille en 1927-1947

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

Résumé

Tout ce qui compte pour Giacometti c’est la « ressemblance ». Cette « ressemblance » n’est pour lui ni définissable ni « parfaite ». Elle est juste « une masse » qui n’est visible que dans un instant extrêmement tendu de la mise en mouvements continuels, altérants et interrogatifs, de la forme à la forme, de l’« être » au « non-être », du « connu » à l’« inconnu ». Elle se voue au défaut et à l’échec. À cet égard, cette « ressemblance » se lie essentiellement à l’« informe » de Bataille. Notre étude consiste en ce lien, originel, historique et esthétique, entre cette « ressemblance » et cet « informe ». Cependant, notre étude n’est pas d’une étude comparative : elle est plutôt une recherche afin de mieux appréhender cette « ressemblance » grâce à cet « informe ». Elle se limite à la période de 1927 à 1947 : une période à partir du jour où Giacometti découvre les signes de l’« informe » de Bataille, jusqu’à la date où l’artiste illustre Histoire de rats de l’écrivain et réalise Le Nez matérialisant merveilleusement l’instant fulgurant de la vérité qui se confond avec l’échec et le défaut.

 

Summary

All which counts for Giacometti it is the "resemblance". This "resemblance" is for him neither definable nor "completed". It’s just "a mass" which is visible only directly extremely tightened by the stake in continual movements, alternating and inquiring, from the shape to the shape, from the "being" to the "non-being", of the "known" to the "stranger". It dedicates itself to the defect and to the failure. In this respect, this "resemblance" is essentially bound in the "formless" of Bataille. Our study consists of this link, original, historic and aesthetic, between this "resemblance" and this "formless". However, our study is not of a comparative study: it is rather a research to dread better this "resemblance" thanks to this "formless". It limits itself to the period from 1927 till 1947: a period from the days when Giacometti discovers the sign of the "formless" of Bataille, until the time when the artist illustrates Story of rats of the writer and realizes The Nose realizing magnificently the lightning moment of the truth which becomes confused with the failure and the defect.

 

 

Jury

  • M. Hollier (New York University)
  • M. Lemoine (Paris 4)
  • Mme Levaillant (CNRS)

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
08/01/2010