Les décors peints du château d'Ancy-le-Franc et leur place dans la peinture en France entre le milieu du XVIᵉ siècle et les premières décennies du XVIIᵉ siècle

Les décors peints du château d'Ancy-le-Franc et leur place dans la peinture en France entre le milieu du XVIᵉ siècle et les premières décennies du XVIIᵉ siècle

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

  • Le château d'Ancy-le-Franc fut construit pour Antoine de Clermont d'après des plans de Sebastiano Serlio. En 1546, le château était élevé au niveau du premier étage et sa construction prenait fin vers 1550. Dès l'achèvement du gros œuvre, Antoine de Clermont se préoccupa du décor de l'intérieur de sa demeure et tenta pour ce faire d'attirer des artistes de premier plan : Primatice et Nicolo dell'Abate. Au décès d'Antoine de Clermont en 1579, Ancy-le-Franc revint à son petit-fils, Charles-Henry de Clermont-Tonnerre. Ce dernier entreprit à son tour une vaste campagne de décoration qui commença un peu avant 1596. Les décors furent, pour un certain nombre, marqués sur le plan stylistique par les peintures appartenant à la seconde école de Fontainebleau. Grâce à une étude stylistique, nous avons pu attribuer cinq ensembles décoratifs de cette seconde campagne à Nicolas de Hoey, peintre d'origine flamande installé à Dijon.

The painted decoration of Ancy-le-Franc's château and its place in painting in France between the middle of the 16th century and the early decades of the 17th century

  • The chateau at Ancy-le-Franc was built for Antoine de Clermont to plans by Sebastiano Serlio. In 1546 the chateau had reached the level of the first floor and its construction was completed by around 1550. As soon as the main fabric was finished, Antoine de Clermont turned his attention to the interior decoration of his residence, doing his best to attract first-class artists to the site: Primatice and Nicolo dell'Abbate. On the death of Antoine de Clermont (1579), Ancy-le-Franc became the property of his grandson, Charles-Henry de Clermont-Tonnerre. The latter launched in his turn a grandiose campaign of decoration which began shortly before 1596. That is how certain of the decorative cycles executed at Ancy-le-Franc were influenced by paintings belonging to the Second School of Fontainebleau. Using a stylistic approach, we have been able to attribute five decorative cycles of this second campaign to Nicolas de Hoey, a painter of Flemish origin established in Dijon.

Jury

  • Mme Chone (Dijon)
  • M. Guillaume (Paris IV)
  • Mme Scaillierez
  • M. Sénéchal (Amiens)

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
16/12/2004