Le Salon des Réalités nouvelles. Les années décisives : de ses origines (1939) à son avènement (1946-1948)

Le Salon des Réalités nouvelles. Les années décisives : de ses origines (1939) à son avènement (1946-1948)

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

  • Créé par l’amateur d’art Frédo Sidès en juillet 1946, le Salon des Réalités Nouvelles est animé à ses débuts par Auguste Herbin et Félix Del Marle. S’inscrivant dans la filiation d’Abstraction-Création, il a pour objectif l’organisation en France d’expositions annuelles d’ « art concret, art non figuratif ou art abstrait ». De 1946 à 1948, le salon qui se tient au Palais des beaux-arts de Paris, donne une visibilité inédite à l’art abstrait par sa politique de large ouverture et sa volonté d’internationalisation (le salon de 1948 compte plus de 350 exposants et regroupe 17 nations). La consultation des archives du Salon des Réalités Nouvelles, jusqu’alors méconnues, a permis d’en connaître le fonctionnement et la politique de diffusion et de reconnaissance. Elle a aussi démontré que le salon constituait le point d’aboutissement d’une longue gestation qui nous ramène aux années trente, en particulier à l’analyse de ses liens avec l’exposition « Réalités Nouvelles » organisée galerie Charpentier par Frédo Sidès et Yvanohé Rambosson en 1939.

The « Salon des Réalités Nouvelles » : The deciding years : from its origins (1939 to its apogee (1946-1948)

  • Created by the art lover Frédo Sidès in july 1946, the « Salon des Réalités Nouvelles » was first directed by Auguste Herbin and Félix Del Marle. In the line from Abstraction-Creation, it was meant to set up annual « concrete art, non figurative or abstract art » exhibitions. From 1946 to 1948, the Salon, which was held in the Palais des Beaux Arts in Paris, offered a unique visibility for abstract art, with a very open policy and a will for international participation (the 1948 Salon was attended by more than 350 exhibitors representing 17 nations). Consulting the archives of the SRN, quite forgotten until now, offers the opportunity to understand how the Salon worked, and learn about its diffusion and recognition policy. This consultation also proves that the Salon was the conclusion of a long gestation which started in the 1930’s, and is directly connected to the exhibition « Réalités Nouvelles » held in the Charpentier gallery by Frédo Sidès and Yvanohé Rambosson in 1939.

Jury

 

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
05/12/2007