Le juste, le vrai, le grand : vie et œuvre d'un peintre académique au XIXᵉ siècle Jean-Baptiste Poncet (1827-1901)

Le juste, le vrai, le grand : vie et œuvre d'un peintre académique au XIXᵉ siècle Jean-Baptiste Poncet (1827-1901)

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

  • Poncet, disciple zélé d'Hippolyte Flandrin, a attendu longtemps une réhabilitation approfondie. Sa biographie reconstruite montre qu'il fut reconnu par les instances officielles et eut une action en tant que professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Sûr de pratiquer le véritable art, mais ne pouvant connaître le vrai succès, il n'a jamais su saisir sa chance. Par ses écrits, voulant se constituer en exemple, il s'est extirpé du milieu des petits maîtres. L'analyse de l'œuvre et le catalogue raisonné exhaustif montrent qu'il n'a pas vraiment continué Flandrin. Peintre mythologique souvent admirable, portraitiste inégal, graveur consciencieux, artiste attachant, il est le représentant assez lent, tardif et critiqué, mais parfois inspiré, de l'académisme de Winckelmann et d'Ingres. Il se voue, dans une technique irréprochable, à la figure allégorique nue, édifiante et isolée. Au-delà des débats porteurs, étudier d'une façon aussi fouillée un élève et la peinture officielle régionale est novateur.

Jean-Baptiste Poncet (1827-1901): painter and engraver

  • Poncet, zealous disciple of Hippolyte Flandrin, had been awaiting this detailed rehabilitation for long. If we reconstitute his biography, one realizes that he was recognized by official authorities and acted as a teacher at Lyon Art School. Convinced he practised the real Art, but unable to meet real success, he could never jump at an opportunity. Through his writings, willing to set an example, he managed to get out from the little masters milieu. The analysis of his works and the full catalogue indicate that he didn't really follow what Flandrin had done. An often admirable mythology painter, erratic portraitist, conscientious engraver, likeable artist, Poncet was the late, quite slow and criticized but from time to time inspired representative of the academicism of Winckelmann and Ingres. He devoted himself, with a perfect technique, to naked allegorical representation, edifying and isolated. Beyond constructive debates, to study a pupil and official regional painting in such a full way is new.

Jury

  • M. Darragon (Paris I)
  • M. Foucart (Paris IV)
  • M. Jobert (Grenoble II)
  • Mme Peltre
  • M. Vigne.

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
23/10/2004