Le Cercle de Zugló. Un groupe informel d’artistes abstraits en Hongrie entre 1958 et 1968. Antécédents, activité et résonance (1945-1990)

Le Cercle de Zugló. Un groupe informel d’artistes abstraits en Hongrie entre 1958 et 1968. Antécédents, activité et résonance (1945-1990)

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

 

Résumés

Cette étude aborde l’activité d’un cercle artistique hongrois d’avant-garde nommé Cercle de Zugló, et composé de jeunes peintres et sculpteurs abstraits. Fonctionnant de manière autodidacte, cette formation informelle regroupait les artistes Imre Bak, Tibor Csiky, Sándor Csutoros, Pál Deim, János Fajó, Tamás Hencze, Endre Hortobágyi, Sándor Molnár et István Nádler, et exista de 1958 à 1968, durant la période communiste en Hongrie. Par l’examen de ses antécédents théoriques et stylistiques remontant à l’École européenne et au Groupe des artistes abstraits (1945-1948), jusqu’à sa résonance dans le retour à peinture des années quatre-vingt nommé Nouvelle Sensibilité (1978-1990), l’auteur tente de déterminer l’importance mais aussi la valeur éthique de la production abstraite du Cercle de Zugló dans le paysage artistique hongrois alors isolé des actualités artistiques internationales et dominé par l’idéologie politique culturelle du réalisme socialiste.

La mise en perspective théorique et stylistique permet d’une part de définir à quel point la démarche des jeunes artistes se veut être l’héritière intellectuelle et artistique de la génération plus âgée de l’avant-garde hongroise, d’orientation constructiviste. D’autre part, elle s’efforce de mettre en lumière à quel point le Cercle de Zugló se différencie de ses pères spirituels, par l’introduction et l’adoption de l’abstraction lyrique française, puis de la nouvelle abstraction géométrique américaine. Elle traduit également la volonté de redéfinir une identité artistique hongroise et de la réinsérer dans le contexte et le flux internationaux.

The Zugló Circle. An informal group of abstract artists in Hungary between 1958 and 1968. Antecedents, activity and resonance, 1945-1990

This study examines the activity of a Hungarian avant-garde artistic formation named Zugló Circle, formed by young abstract painters and sculptors. Working in a self-taught way, this informal group gathered the artists Imre Bak, Tibor Csiky, Sándor Csutoros, Pál Deim, János Fajó, Tamás Hencze, Endre Hortobágyi, Sándor Molnár and István Nádler, and existed from 1958 to 1968, during the communist period in Hungary. Through the analysis of its theoretical and stylistic antecedents going back the European School and the Group of abstract artists (1945-1948) until its resonance in the new painterly wave of the eighties named New Sensitivity, the author determines the importance, the ethical value of the abstract production of the Zugló Circle in the Hungarian artistic landscape, which at the time was isolated and dominated by the cultural politics ideology of socialist realism.

Putting the young artists’ approach in a theoretical and stylistic perspective, the author defines on one hand to which extent it wished to be the intellectual and artistic heir of the older generation of the Hungarian avant-garde, of constructivist orientation. On the other hand, this perspective also sheds light on how the Zugló Circle differentiates from its spiritual fathers, through the introduction and adoption of the French lyrical abstraction and later the American geometrical abstraction. It also reveals the will to redefine a Hungarian artistic identity and to reinsert it in an international context and stream.

Jury

  • Mme CLAUSTRES (Lyon 2)
  • Mme PASSUTH
  • M. PIERRE (Paris 4)
  • Mme ZABUNYAN (Rennes 2)

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2006

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
02/02/2013

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon Position de thèse de Rhona Kopeczky156.96 Ko