L'architecture de la Renaissance à Poitiers : la réception du langage architectonique à l’antique dans les édifices résidentiels entre la fin du Quatrocento et le milieu du Cinquencento

L'architecture de la Renaissance à Poitiers : la réception du langage architectonique à l’antique dans les édifices résidentiels entre la fin du Quatrocento et le milieu du Cinquencento

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

Notre travail de recherche se concentre sur l’apparition de la Renaissance à Poitiers et dans le territoire environnant entre la fin du XVe et le milieu du XVIe siècle. Nous en avons identifié les caractéristiques spécifiques dans le domaine de l’architecture en analysant notamment la typologie de bâtiment la plus diffusée dans le contexte urbain : celle de l’hôtel.

Poitiers a connu une intense activité sur le plan architectural dès la fin du XVe siècle. Malgré cela, les études concernant le patrimoine bâti de la ville à l’époque de la Renaissance demeurent essentiellement peu développées comparativement à celles qui se penchent sur l’architecture du Moyen-Âge et du XVIIe siècle. La recherche que nous avons menée a tenté de combler cette « lacune » historiographique en analysant la production architectonique de la ville.

Afin de comprendre les modalités de diffusion des modèles de la Renaissance italienne dans la région de Poitiers, nous avons examiné les principaux ensembles architectoniques qui sont exemplaires du langage régional. Nous avons tenté de comprendre la volonté de leurs commanditaires et nous avons comparé ces observations avec des données similaires concernant les principaux centres du Val de Loire.

Ensuite, nous avons analysé la typologie de l’hôtel de Poitiers, le modèle de la résidence urbaine de la bourgeoisie. Le corpus architectonique poitevin considéré est constitué d’environ cinquante ensembles résidentiels édifiés dès la fin du XVe siècle. À partir de ce panorama, notre recherche s’est concentrée sur l’étude monographique de quatre bâtiments emblématiques qui témoignent du changement de langage formel (hôtels Fumé, Berthelot, d’Estissac et Beaucé).

Summary :
The research investigates the dynamics of the Renaissance appearance in Poitiers and in the surrounding area, in the period between the end of the 15th and the first half of the 16th century. In particular, the identification of the peculiar characteristics of the architecture was achieved favoring the analysis of the most widespread type in the urban context, the hôtel.

Poitiers has known an intense architectural activity since the end of the 15th century, nevertheless, the Renaissance city remains essentially unexamined, unlike the medieval and 17th century ones. The aim of my research is to fill this historiographical gap by analyzing the architectural production from the flamboyant age to that of those centers where the Renaissance sees its first flourishing.

To understand the modality of migration of the Italian Renaissance model in the Poitiers region, were examined the architectural complexes of the Early Renaissance which represent the paradigm for the whole region and the related commissions, that were receptive to the importation of classical canons.

Subsequently, the construction typology of the hotel was analyzed at a local level. This hotel represents the town residence model of the French bourgeoisie, whose economic and political power increased during the 15th century. The Poitiers’s architectural corpus, here considered, consists of about fifty residential complexes, built starting from the end of the 15th century : starting from such a considerable panorama, the research focused on the monographic study of four architectures, emblems of the change of stylistic language (the Fumé, Berthelot, d’Estissac and Beaucé hôtels).

 

Thèse soutenue en présence du jury :

  • Mme BARDATI (Rome)
  • Mme CONFORTI (Rome II)
  • M. GADY (Sorbonne Université)
  • M. HABLOT (EPHE)
  • M. HAMON (Lille 3)
  • M. NOBILE (Palerme)

Directeur de thèse

Directeur de thèse extérieur

Flaminia BARDATI (Sapienza, Università di Roma)

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2015

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
28/06/2018

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
Fichier Position de thèse de Camilla Ceccotti46.8 Ko