La rénovation du centre-ville de Saint-Denis aux abords de la basilique, de la Libération au Mondial 98 : une modernité à la française

La rénovation du centre-ville de Saint-Denis aux abords de la basilique, de la Libération au Mondial 98 : une modernité à la française

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

Résumé:

Deux entités composent le centre de Saint-Denis : d’un côté, l’ensemble monumental de l’ancienne abbaye qui, comme haut lieu de l’histoire nationale et de l’art gothique, revêt un caractère sacré ; de l’autre, l’espace urbain, à la fois populaire et commerçant, dont la mutation est inéluctable à cause, en particulier, de son état d’insalubrité. L’État, émanation de la souveraineté nationale, et la municipalité, représentation du peuple de Saint-Denis, sont happés, après l’épisode vichyste, qui constitue une nouvelle crise politique dans l’histoire de France, par l’urgence de la Reconstruction. C’est à partir du milieu des années 1950 que la reconfiguration de la centralité dionysienne peut être envisagée. La rénovation des abords de la basilique impose un dialogue entre histoire et modernité. Il semble contenir les ferments d’un renouveau politique : une « modernité à la française ». Les débats qui animent les pouvoirs publics et les spécialistes de la ville en proposent une retranscription. Quelles sont les valeurs convoquées dans cette opération d’urbanisme ? Que nous enseigne-t-elle de la reconstruction du récit national depuis la Libération en 1944 ?

 

Summary:

The renewal of Saint-Denis's city center around the basilica : From France's liberation to the 1998 World Cup : a modernity à la française

Saint-Denis’ city center is twofold: on the one hand stands the sacred monumental complex of the ancient abbey, Mecca of the French national history and Gothic art, while on the other hand, the urban area is both a working-class and commercial environment, which mutation is unavoidable, in particular due to its overall degradation. In the aftermath of the great political crisis of the Vichy period, both the State, as an emanation of national sovereignty, and the municipality, as the representation of the people of Saint-Denis, are confronted with the city’s urgent need for reconstruction. It is only as of the mid-1950s that the reorganization of the Dionysian centrality becomes possible. Yet, the renovation of the surroundings of the basilica calls for a dialogue between history and modernity. This debate appears as the catalyst for a political renewal: a modernity à la française, highlighted by the heated debates between public authorities and specialists of the city. What are the values at stake in this urban renewal process? What are the key lessons triggered by such a project with regards to the reconstruction of the French national narrative since France’s liberation in 1944?

 

Jury :

  • M. ANDRIEUX (Paris-Sorbonne)
  • M. MINNAERT (Tours)
  • M. TEXIER (Picardie)
  • M. VIOLEAU (AR Toulouse)
  • Mme VOLDMAN (Paris 1)

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2009

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
28/04/2016