La collection d'objets japonais d'André Leroi-Gourhan (1911-1986) pour les musées français : genèse d'une nouvelle pensée sur les témoignages matériels des cultures

La collection d'objets japonais d'André Leroi-Gourhan (1911-1986) pour les musées français : genèse d'une nouvelle pensée sur les témoignages matériels des cultures

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

Quel impact le voyage au Japon d’André Leroi-Gourhan (1911-1986) eut-il sur ses travaux en ethnologie ? Cette question constitue le point de départ de notre étude sur les choix d’acquisitions pour les musées français de ce chercheur en mission de terrain. Leroi-Gourhan raconte dans ses correspondances, durant ce premier voyage (1937-1939), qu’il s’efforçait de se distancier de son prisme occidental afin de collecter des objets caractéristiques de la civilisation nippone. C’était en effet pour lui l’unique moyen d’aller à la découverte d’un « Japon réel », éloigné du pays fantasmé par les Occidentaux ou bien de l’image policée que voulait faire voir le gouvernement japonais. Alors étudiant en ethnologie, déjà familier du monde des musées, il devient à seulement 25 ans le premier Français à bénéficier de la bourse de mobilité nouvellement créée par le gouvernement japonais. Ce séjour de deux ans marque une période fondatrice pour toute la pensée qu’il développera au cours de sa carrière dans diverses disciplines (histoire de l’art, archéologie, ethnologie…). Bien que mandaté par les musées, c’est aussi pour alimenter ses propres recherches ethnographiques qu’il constitue ces collections pour la France. En effet, c’est à partir de l’étude de ces objets japonais et de la découverte de cette culture qu’il va élaborer sa méthode novatrice en technologie comparée. Il défendra cette dernière notamment dans ses premiers ouvrages, L’Homme et la matière (1943) et Milieu et technique (1945).

Directeur de thèse

Directeur de thèse extérieur

Nathan SCHLANGER (École nationale des chartes)

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2018

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
En cours