Henri Bellery-Desfontaines (1867-1909), peintre illustrateur décorateur caractéristique de l’Art Nouveau

Henri Bellery-Desfontaines (1867-1909), peintre illustrateur décorateur caractéristique de l’Art Nouveau

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

  • Autour de 1900 à Paris, une génération de jeunes artistes, influencés par certains courants artistiques, comme le néo-gothique ou encore le symbolisme, ont une même conception de l’art. La plupart débutent leur carrière en tant que peintre, se dirigeant généralement vers une carrière officielle de peintre décorateur, mais certains s’intéressent rapidement aux arts décoratifs, attirés par la conception d’un art présent partout, dans le moindre élément de la vie, un art total. Henri Bellery-Desfontaines (1867-1909) fait partie de cette génération d’artistes qui ont en moyenne une trentaine d’années autour de 1900.
  • Il débute tout d’abord dans l’atelier personnel de Pierre-Victor Galland qui lui apprend la décoration, puis il entre en 1890 dans l’atelier de Jean-Paul Laurens à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts à Paris. Pendant cette période, il entreprend la décoration de la salle de garde de l’hôpital de la Charité, et se lie d’amitié avec de jeunes médecins qui le suivront toute sa vie, devenant ses principaux commanditaires et en quelque sorte ses mécènes. Puis, vers 1895, à peine sorti de son statut d’étudiant, Bellery-Desfontaines se dirige vers l’illustration, et participe à l’élaboration de revues artistiques et littéraires, tels que L’Image, L’Estampe moderne ou L’Almanach des bibliophiles. Peu à peu, l’artiste se montre davantage intéressé par les arts décoratifs que par la peinture. Avant 1900, il commence dans un premier temps par la réalisation de tapis, puis de quelques meubles. Puis peu à peu, grâce à de riches commanditaires, Bellery-Desfontaines réalise des ensembles de décoration intérieure de plus en plus ambitieux, préoccupé par la notion d’un art total, mais sans jamais délaisser ni la peinture, ni l’illustration. Chaque œuvre est en outre décorée de motifs végétaux ou floraux, ornant ses meubles et ses nombreuses œuvres graphiques. À la fin de sa vie, il s’investit davantage dans le débat concernant le renouveau des arts décoratifs, caractéristique de cette époque. Il laisse derrière lui une vaste production artistique, importante et hétéroclite, mais fort mal connue. Il fut à la fois peintre, illustrateur, décorateur, lithographe, affichiste, architecte, dessinateur de tapis, de meubles, de billets de banque, etc.
  • Comme tous les artistes de sa génération, Bellery-Desfontaines est un artiste complet, idéaliste, qui a l’ambition d’appliquer l’art au quotidien. Malheureusement, il meurt subitement à l’âge de 42 ans, trop jeune pour pouvoir asseoir une notoriété et une véritable carrière, laissant de nombreux projets inachevés.

Summary

  • Around 1900 in Paris, a generation of young artists, influenced by various artistic movements like Gothic Revival and Symbolism, are gathered by a same conception of art. Most of them are begining a career as painters, generally aiming an official career of mural painting. But some of them show quickly an interest in decorative arts, attracted by an omnipresent art, in the smallest element of life, a total art. Henri Bellery-Desfontaines (1867-1909) belongs to that generation of artists who are in their thirties around 1900.
  • At first, he starts by entering the atelier of Pierre-Victor Galland who teaches to him decoration ; then, in 1890, he enters the atelier of Jean-Paul Laurens in the Ecole Nationale des Beaux-Arts in Paris. Meanwhile, he starts decorating the staff room of the hôpital de la Charité, and meets young doctors who will follow his career all his life, becoming his main art commissioners and sponsors. Then, around 1895, freshly graduate, Bellery-Desfontaines turns himself towards illustration, and takes part in the creation of artistic and literary magazines, like L’Image, L’Estampe moderne or the Almanach des bibliophiles. Little by little, the artist shows a preference for decorative arts over painting. Before 1900, he begins at first by creating carpets, and a few ieces of furniture. Thanks to rich art commissioners, Bellery-Desfontaines creates sets of interior decoration, more and more ambitious, focusing on the notion of a total art. Each work, moreover, is decorated with vegetal and floral pattern, as well as for his numerous graphic works. At the end of his life, he takes a greater part into the debate upon the revival of decorative arts, typical of his time. He leaves a vast artistic production, both important and heteroclite, but hardly known. He was at the same time a painter, an illustrator, a wall painter, an engraver, an architect, and also a poster, carpet, furniture and bank papers designer.
  • Like every artist of his generation, Bellery-Desfontaines is a complete one, idealistic, whose ambition is to make art for the everyday life. Unfortunately, he dies suddenly at the age of 42, far too young to reach fame and a true carreer, and leaving many unfinished projetcs.

Jury

  • M. Dargon (Paris 1)
  • M. Dussol (Pau)
  • M. Foucart (Paris 4)
  • M. Lemoine (Paris 4)
  • M. Vigne (Orsay)

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
15/01/2010

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon Position de thèse1.16 Mo