Francis Picabia et l’écriture poétique. Des premiers poèmes publiés à la collaboration avec l’éditeur Pierre André Benoît

Francis Picabia et l’écriture poétique. Des premiers poèmes publiés à la collaboration avec l’éditeur Pierre André Benoît

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

  • Résumé:

Francis Picabia, peintre-poète qui a traversé toute la première moitié du XXe siècle, nous a laissé en héritage un riche corpus d’écrits, dont la plupart a été publié, mais il reste encore aujourd’hui de nombreux inédits et des avant-textes conservés dans les archives. Si la période Dada de la poésie de Picabia est peut-être la plus connue, l’artiste a continué d’écrire des poèmes toute sa vie (il est disparu en 1953). C’est notamment après la rencontre avec son dernier éditeur, Pierre André Benoit (PAB), en 1948, que Picabia décide de révéler encore une fois sa veine poétique, et publie un grand nombre de recueils, écrits entre 1939 et 1951. Ces poèmes naissent, plus particulièrement, sous l’empreinte des lectures des oeuvres de Friedrich Nietzsche, car l’artiste reprend systématiquement des passages du Gai Savoir, qui nous obligent à repenser les limites de l’écriture poétique, en général. On découvre alors une nouvelle manière de faire de la poésie, qui reprend, d’une manière assez libre, le langage philosophique de La Gaya Scienza. PAB a sûrement compris la portée des nouveaux poèmes de Picabia et il s’est dédié à la réalisation de solutions créatives pour la présentation de ces écrits poétiques. Au-delà de cet intense travail il y a bien sûr une amitié, qui s’est manifestée notamment à travers l’échange de lettres, car les occasions de se rencontrer ont été très rares. Cette dernière période de l’écriture de Picabia est alors digne d’être remarquée et mérite d’être comprise et mise en valeur. Nous avons essayé, par cette recherche, de trouver une solution pour classer ces écrits, que nous aimerions inscrire dans le contexte de la « récriture intertextuelle ».

  • Jury de soutenance:

Mme Angeli ( Florence )
Mme Ewig ( PARIS 4 )
Mme Jakobi ( CLERMONT2 )
MME Messina ( Florence )
M. Pierre ( PARIS 4 )
Mme Stavrinaki ( PARIS 1 )

Directeur de thèse

Directeur de thèse extérieur

Maria Grazia MESSINA (Universita degli studi di Firenze)

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2007

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
19/12/2014