Espace réel, espace virtuel, espace transcendantal dans l'art contemporain : le cas de Robert Irwin

Espace réel, espace virtuel, espace transcendantal dans l'art contemporain : le cas de Robert Irwin

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

  • Résumé :

La notion d’espace prend un sens très fort et comme actif dans le travail artistique de Robert Irwin. Celui-ci instaure un nouveau mode d’être pour l’espace par son installation dite « site-conditioned/determined » tout en la nouant pourtant avec celui du site préexistant, qu’il soit intérieur ou extérieur. Le statut ontologique de son installation est celui d’un « non-objet », d’une extrême simplicité de forme et d’un minimum de matérialité : une bande noire ou une surface de voile semi-transparent, à la fois objet montré et sujet montrant, mettent en jeu lumière et ombre, attirant notre attention non seulement sur lui mais tout autour, intégrant l’espace où il s’intègre. L’installation est mise en œuvre de son environnement architectural ou naturel. L’installation est ainsi installa(tten)tion, c’est-à-dire installation qui installe l’attention. Ce que procure l’artiste au spectateur par son installation est la sensation pure de l’apparaître dynamique et changeant de l’espace du monde réel. Sensible d’abord à la dimension réelle de l’espace physique, nous découvrons peu à peu sa dimension virtuelle, puis transcendantale, au fur et à mesure que ce processus de sensation pure déclenché par l’aspect inhabituel de cet espace pourtant réel se déploie. Grâce au toucher direct et vivant d’un sentir aiguisé, et visuel et kinesthésique, éveillé par l’installation de Robert Irwin, devient quasi palpable notre conscience d’exister. Elle résonne alors à la réalité directe et immédiate du monde mais aussi aux virtualités de son apparaître et à ce qui les rend possibles : sa forme en soi, révélée et actualisée comme la véritable nature de l’espace réel.

  • Jury de soutenance :

M. Antoine ( PARIS 8 )
Mme Mavridorakis ( Genève )
M. Pierre ( PARIS 4 )
Mme Zabunyan ( RENNES 2 )

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2010

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
12/06/2015

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon position de thèse de Sung Shin Young394.28 Ko