Constitution et développements de la typographie et du graphisme en Occident aux époques moderne et contemporaine

Constitution et développements de la typographie et du graphisme en Occident aux époques moderne et contemporaine

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

  • La typographie et le graphisme représentent deux domaines associés dont l’histoire reste, pour une large part, à explorer et à écrire. Leur richesse, leur intérêt, leur propension au partage et leurs enjeux motivent leur pleine accession à la Recherche et à l’Histoire. Il s’agit d’appréhender, de comprendre, d’analyser, de décrire, d’expliciter et d’ordonner les étapes du développement sur le long terme de ces formes de la création, en maintenant un équilibre entre typographie et graphisme. L’objectif consiste à construire et proposer un récit articulé, qui reflète à la fois la singularité, la complexité, et la polyvalence de son objet. De bout en bout est poursuivie la recherche d’un éclairage, à travers la jonction d’une compréhension de fond et d’une vision synoptique. Cette étude intègre à la fois des faits majeurs et des phénomènes méconnus, des prises de position (jusqu’à une dimension polémique), et la face tragique des événements. Elle examine la multiplicité des pratiques et la divergence des conceptions. Dans leurs enchaînements, leurs discontinuités et leurs transformations, les créations (typo)graphiques révèlent leurs liaisons avec les arts plastiques, et leurs implications spécifiques – culturelles, sociales, politiques –, au travers desquelles se dessine un arrière-plan particulièrement agissant (mêlant savoir-faire, modes de transmission, incidence des techniques, impératif de visibilité, vulgarisation, omniprésence, etc.). L’apport des (micro)milieux spécialisés rencontre les contributions majeures apportées par des peintres, des écrivains, des créateurs protéiformes, des photographes, ou encore des architectes. Poser de front la question de cette histoire amène à reconsidérer quelques aspects essentiels du sujet (définition, constitution, étendue, contenus, mutations, écarts), à l’envisager dans sa transdisciplinarité, et à adopter une optique transnationale. La question de la place et de la reconnaissance de cette histoire se pose de façon accentuée dans le contexte actuel d’une création à la fois dynamique et à l’écart de son passé.
  • Thèse publiée sous le titre Graphisme, Typographie, Histoire, éditions Flammarion, Paris, 2005, préface de Serge Lemoine, 432 p.

Jury

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
18/12/2004