« Junge Männer » : Gerhard Richter, Sigmar Polke et Blinky Palermo, 1961-1977

« Junge Männer » : Gerhard Richter, Sigmar Polke et Blinky Palermo, 1961-1977

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

Gerhard Richter, Sigmar Polke et Blinky Palermo apparaissent aujourd’hui comme des figures majeures de l’histoire de l’art contemporain allemand. Richter est unanimement reconnu pour l’étendue de sa pratique picturale qui, depuis le début des années soixante, explore tous les registres de la figurabilité à travers l’usage de la photographie, brisant les limites traditionnelles du médium et du style. Polke, bien qu’encore trop méconnu en France, bénéficie de nombreuses expositions dans le monde depuis la fin des années soixante. Sa disparition, en 2010, a suscité de la part de la critique un intérêt nouveau. A la monadologie de Polke, incarnée par la trame sérigraphique au crible de laquelle est passée la vie toute entière, répond la géométrie romantique d’un peintre presque totalement ignoré du public français : Blinky Palermo. Disparu prématurément en 1977, sa popularité - notamment en Allemagne et Etats-Unis – ne cesse de croître depuis le milieu des années soixante-dix. Qu’en est-il précisément de ces trois destins qui, dans les couloirs de l’école d’art de Düsseldorf en 1961 et le voisinage d’une figure chamanique - celle de Joseph Beuys – se sont un jour croisés ? Richter, Polke et Palermo ont d’abord été ces « junge Männer » en quête d’éternité qu’en 1982 chantait Alain Bashung dans son album Play Blessures. Le socle de notre recherche coïncide donc avec les questionnements d’une génération marquée par la culpabilité, le besoin de nouveaux horizons, la conscience de la catastrophe et l’ambiguïté du modèle américain. Richter, Polke et Palermo représentent à eux-seuls un pan entier de l’histoire et de l’art allemands.

Summary: Gerhard Richter, Sigmar Polke and Blinky Palermo are emerging, since the middle of the sixties, as major artists in the context of German contemporary art. Richter is today widely celebrated for the breadth of his pictorial practice which, since the early sixties, explores all registers of painting through the use of photography, breaking the traditional boundaries of the medium and style. Polke, although still too little known in France, has many exhibitions around the world since the late sixties. His death in 2010 sparked criticism from a new interest. Polke’s Monadology, embodied by the reproduction of the Ben-Day Dots printing process, encounters the Euclidean geometry of a romantic painter almost totally ignored by the French public : Blinky Palermo. Died prematurely in 1977, his popularity - especially in Germany and the United States - is constantly growing since the mid-seventies. What precisely connects these three painters, in the neighborhood of the shamanic personality of Joseph Beuys ? That is the question we solve. Richter, Polke and Palermo were first these "junge Männer" in search of eternity Alain Bashung in 1982 sang in his album Play Blessures. The rhythm of our research is given by the history of a generation marked by guilt, the need for new horizons, awareness of the disaster and the ambiguity of the American model. Richter, Polke and Palermo are on their own an entire part of history and German art.

 

Jury

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2006

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
28/06/2013

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon Position de thèse de Jean-Baptiste Mognetti49.07 Ko