Laboratoire de recherche en histoire de l’art

Le grotesque contemporain : une catégorie de l’émotion dans l’art

Le grotesque contemporain : une catégorie de l’émotion dans l’art

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

Le mot grotesque est mal défini ; il recouvre, comme nom et adjectif, des réalités très disparates. Aussi, comment peut-il être utilisé pour désigner un système cohérent de représentation ? Quel est le point commun à toutes les formes du grotesque ? Dans un premier temps, il s’agit de présenter un panorama des références nécessaires à une description synthétique des motifs du grotesque. Deux analyses se sont particulièrement révélées stimulantes dans le processus : celles de Wolfgang Kayser et Mikhaïl Bakhtine. Analyses qui ne datent que d’environ un demi-siècle et reposent sur un corpus littéraire (respectivement Kafka et Rabelais). Puis il sera question des tenants et aboutissants du grotesque en fonction des contraintes et possibilités des différents mediums de l’art contemporain. Ainsi, dans quelle mesure les outils critiques de la littérature peuvent-ils être féconds pour la compréhension de ces formes plastiques ?
Dans un second temps, il apparaît que le corps humain et ses acceptions sociale, culturelle, psychologique, ait pris une place
prépondérante dans la production plastique du XXe siècle en ce sens que le support se fait documentaire. En quoi cette politique du corps s’est-elle structurée à un moment ou un autre sur le motif du grotesque ? Ensuite, il s’agit de produire une typologie des manifestations du grotesque et des réactions qu’elles suscitent. Dans quelle mesure ces émotions ont-elles leur part dans une compréhension de l’individu en tant que tel et de son mode de vie, des rapports de pouvoir et des aspirations qui les traversent ? Enfin, le grotesque semble se perdre dans les tentatives de définition, notamment en fournissant des modèles esthétiques hétéroclites. Comment serait-il possible toutefois de solidifier ses expressions en des formes théorisées distinctes ? Ainsi une théorie des formes du grotesque, aussi disparates qu’elles puissent être, et en évolution permanente, pourrait bien être un outil incontournable pour une appréhension sensible de l’art contemporain et ainsi peut-être s’en approprier les motifs.

 

Contemporar y Grotesque : a category of emotion in art

Summary :

The word grotesque has never been accurately defined. As a noun and an adjective, it covers disparate concepts. Therefore how could it be used to designate a coherent representational system ? What is the common point between all the forms of the grotesque ? Firstly we’ll present a comprehensive overview of the references necessary to the description of grotesque patterns. In this process, two analysis have been particularly stimulating : those of w k and m b. These analysis are less than fifty years and are respectively based on Kafka and Rabelais’ body of literature. We’ll then talk about the ins and outs of the grotesque depending on both the possibilities and the constraints of contemporary artistic mediums. We’ll also explain how literary critical tools can help understand the art forms of the grotesque. Secondly we’ll see how the human body - as well as its social, cultural and psychological acceptions - have become predominant in the artistic production of the 20th century. How have these acceptions sooner or later edified a conceptual body around the notion of grotesque ? Thirdly we’ll try and produce a typology of the manifestations of the grotesque as well as a typology of the reactions it has generated. To what extent have these emotions played a part in the understanding of the human being and its lifestyle ? Finally we’ll see how the grotesque tends to loose its meaning when we attempt to define it. It is especially the case when those attempts try to provide aesthetic benchmarks. However, could it be possible to consolidate those analysis and turn them into several distinctive theories ?

JURY

  • M. LEMOINE (PARIS 4)
  • M. ROUSSEAU (PARIS 1)
  • M. WAT (PARIS 1)

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Année de début: 
2005
Statut de la thèse: 
Soutenue
Date de soutenance: 
12/10/2012

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
POSITION DE THESE DE LEE JAE-GEOL144.51 Ko