Le château de Choisy-le-Roi au XVIIIe siècle. Architecture, vie sociale, administration

Le château de Choisy-le-Roi au XVIIIe siècle. Architecture, vie sociale, administration

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Résumé et jury

Aujourd’hui disparu, le château de Choisy-le-Roi reste bien souvent dans les esprits un symbole des fantaisies coûteuses de Louis XV et de Mme de Pompadour, idée répandues par la littérature et les chroniques des XVIIIe et XIXe siècles. Choisy occupe cependant une place majeure dans l’histoire de l’architecture des programmes mis en place pour les besoins de la vie de cour de la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

Proche de la forêt de Sénart, le château devient d’abord une résidence conviviale où se retrouve, après les parties de chasse, une « cour particulière », composée des familiers du roi et de la favorite.

Louis XV convie par la suite à Choisy ses enfants, auxquels il consacre de courts séjours dans un cadre moins protocolaire. La suite nombreuse attachée à leur service transforme cet espace auparavant « privé », et le rend plus accessible aux courtisans. Cette augmentation de la fréquentation entraîne de nombreux travaux dirigés par l’architecte Ange-Jacques Gabriel.

En conséquence de cette perte d’ « intimité », d’autres lieux particuliers sont alors aménagés ; ainsi, le Petit-Château, premier pavillon d’habitation de Louis XV, est construit. C’est là où prend place la table « volante ».

À travers l’étude du domaine royal, on perçoit également le fonctionnement quotidien du château, où vivent de nombreux employés attachés à l’administration des Bâtiments du roi. Le travail sur le terrain est coordonné par un contrôleur des Bâtiments, dont les lettres échangées avec le Directeur de l’administration délivrent de précieuses informations sur la gestion et le personnel.

Ainsi, le château de Choisy apparaît comme une pièce majeure pour la compréhension de la cour et de la sociabilité de Louis XV.

 

Summary
Today disappeared, the castel of Choisy-le-Roi remains as a symbol of the Louis XV and Mme de Pompadour’s expensive whims, idea spread by the 18th and 19th centuries literature. However, Choisy has an important part in the history of the programs architecture set up for the needs for the life of court of the second half of the 18th century.

Close to the forest of Sénart, the castel becomes at first a friendly residence where finds itself, after the hunting trips, a " particular court ", made up of the king ’s close friends. Louis XV invites later to Choisy his children, to whom he dedicates short stays in a informal settings. The numerous entourage attached to their service transforms this space previously "private", and makes it more accessible to the courtiers. This increase of the company produces many construction works by the architect Ange-Jacques Gabriel.
As a result of this loss of "intimacy", other intimate places are then fitted out ; so, the Petit-Château, the first detached house of Louis XV, is built.It is where takes place the table « volante ».

Through the study of the royal domain, we also notice the daily functioning of the castel, where live numerous employees attached to the administration des Bâtiments du roi. The field works is coordinated by a controller des Bâtiments, from whom letters exchanged with the Director of the administration give valued informations on management and staff.

So, the castel of Choisy appears as a major part for the understanding of the court and the sociability of Louis XV.

 

Jury de thèse composé de :

  • M. BONFAIT ( BOURGOGNE)
  • M. GADY ( Sorbonne U)
  • M. LIEVAUX ( Sorbonne U)
  • MME ROUSTEAU-CHAMBON ( NANTES)

Directeur de thèse

Infos complémentaires

Année de début

Année de début: 
2012

Statut de la thèse

Statut de la thèse: 
Soutenue

Date de soutenance

Date de soutenance: 
08/01/2019

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon Position de thèse d'Anaïs Bornet191.47 Ko