6.5 Poïétiques de l’image, histoire et formes de l’ « aisthèsis »

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Illusion canard-lapin : selon son regard, on peut voir dans les deux bandes à gauche le bec du canard ou les oreilles du lapin. Ce dessin a été publié le 23 octobre 1892 dans un journal satirique munichois, le Fliegende Blätter, avant d'être republié dans l'hebdomadaire new-yorkais Harper's Weekly. Son auteur est inconnu.

Les principales investigations de cet axe, centrées sur des problématiques d’anthropologie historique, s’attacheront notamment à l’étude des manières de faire, des modes de perception, des paradigmes culturels et des pouvoirs imageants, aux dispositifs théoriques d’objectivation du regard et aux schèmes des relations entre humains et non-humains, dans le sillage de l’ontological turn des sciences humaines et sociales.

Des travaux engagés antérieurement seront bientôt achevés. Jérémie Koering terminera son étude de la citation visuelle à la Renaissance dans la perspective de la publication d’un livre. Alain Mérot prépare la révision et la publication d’un ouvrage sur la grâce (Anne-Marie Lecoq achève sa contribution, les parties rédigées sont en lecture chez différents éditeurs).

Par le biais du croisement de l’histoire de l’art et de l’anthropologie historique, Arnaud Maillet étudiera le rôle de la camera obscura dans le cadre d’une histoire culturelle, et la manière dont cet instrument engendre des images à la façon d’un ventre gravide, à partir du XVIIe siècle. L’enjeu consistera à croiser l’histoire de l’optique et celle de l’embryologie. L’étude plastique du médium cinématographique donnera également lieu à différents travaux afin de cerner la façon dont le mouvement peut être créé, mais aussi ce que crée visuellement le mouvement cinématographique. Méthodologiquement, cette étude partira de l’approche génétique pour déboucher sur une histoire théorique du regard. Ces différentes études auront donc pour enjeu le transfert des méthodes et mécanismes de différentes disciplines vers l’histoire de l’art (interdisciplinarité), mais aussi de mettre à l’épreuve l’histoire de l’art comme discipline même, non par des questions disciplinaires mais par des questions de méthode, en s’interrogeant sur la manière d’obtenir un résultat ou un savoir plus que sur le mode d’organisation de ces savoirs (transdisciplinarité).

Enfin, en ce qui concerne le thème « Ontopoétique des lieux », dans la lignée d’un article programmatique (« Amitiés respectueuses. Pour une archéologie de la relation jardinière », Jardins, n° 6, 2015) et d’un essai prospectif (« Cultiver notre jardin. I. L’agentivité des plantes », Vacarme, n° 73, 2015), Hervé Brunon prépare un ouvrage de recherche qui se propose d’élaborer une anthropologie historique et comparée des relations entre humains et non-humains dans les jardins en Occident et en Chine. Il s’agira notamment d’utiliser le modèle théorique des quatre modes d’identification ou schèmes ontologiques de Philippe Descola (Par-delà nature et culture, 2015), afin de mieux caractériser les relations entre d’une part commanditaires, visiteurs et jardiniers, de l’autre plantes, animaux ou encore rochers, analysées à partir de témoignages écrits ou énoncés au sens de Foucault (traités, lettres, journaux intimes, etc.) mais aussi d’enquêtes orales sur les pratiques contemporaines. Par ailleurs, un séminaire portera à partir de 2017-2018 sur les questions écologiques et coloniales à travers la notion de paradis perdu, en lien avec le domaine « Histoire de l’art mondialisée » coordonné à l’INHA par Zahia Rahmani, en vue d’une exposition de dimension internationale en 2020.

 

Voir également les autres axes du thème 6 :

Actualités

27 Octobre 2022 - 28 Octobre 2022 Colloque
11 Juillet 2022 Annonce
30 Juin 2022 - 2 Juillet 2022 Colloque
30 Juin 2022 - 1 Juillet 2022 Colloque

Ouvrages récents

Limites ; méthodes et disciplines
Revue scientifique et technique des monuments historiques
Instruction visuelle et conservation des espèces dans l’État de New York (1869-1914)
portraitiste du monde sauvage
histoire d'un dispositif

Les membres

Ingénieur d'études honoraire
Maître de conférences
Maître de conférences
Assistante en documentation
Gestionnaire
Maître de conférences
Membre honoraire
Professeur / Professeure
Conservateur en chef honoraire du patrimoine
Ingénieur de recherche honoraire
Maître de conférences