6.3 Enjeux et efficace de l’exposition et de la muséographie

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Visiteur face au groupe des oryx de l'American Museum of Natural History, phot. Thierry Laugée

Dans cet axe, il s’agit d’étendre l’étude de l’efficace des images à l’exposition et à la muséographie. La « mise en regard » et « la mise en discours » des œuvres forment un corps complet significatif, didactique et « médiatique ». Les chercheurs envisagent ainsi d’analyser la façon dont le musée, sa scénographie, ses installations, se sont constitués en tant qu’assemblage et association d’éléments divers formant un tout artistique ayant vocation à être agissant – émotionnellement et intellectuellement – sur celui qui l’observe. L’orchestration de la perception, et son adaptation au type de spectateur visé sont au cœur de ces recherches.

Le diorama et la réflexion autour de la notion de dispositif dans l’art constituent le socle de la recherche de Guillaume Le Gall, qui porte désormais sur les dispositifs archaïques de production des images et sur l’exposition comme médium. Son projet s’est ainsi défini autour de la construction d’une archéologie des médias qui devra éclairer des pratiques contemporaines. Les prémices de ces recherches lui ont permis de développer un nouveau sujet, celui de l’aquarium tel qu’il a été montré lors des grandes expositions universelles du XIXe siècle. L’aquarium est considéré à la fois comme un dispositif qui a assimilé le diorama, mais aussi comme un nouvel objet de l’histoire de l’art proposant une généalogie autre de la modernité. Cette redéfinition de sa recherche forme le sujet d’un manuscrit qu’il présentera pour une HDR. Thierry Laugée entamera des recherches dans un domaine de l’histoire de l’art peu exploité encore en France : les animal studies. Son travail visera en premier lieu à mettre au jour la perméabilité de la taxidermie et de la photographie dans les dispositifs d’exposition zoologique. Il prépare à ce sujet un ouvrage sur les dioramas animaliers de Carl Akeley aux États-Unis visant à démontrer plus généralement de quelle manière le mode de présentation des collections zoologiques se révèle être un ensemble d’images agissantes et porteuses d’un discours écologique et éthique n’ayant de sens que dans un contexte socio-historique déterminé.

Enfin, le projet « Étudier l’exposition (XIXe et XXIe siècles) » développé dans le thème 4 s’inscrira pour partie dans ce programme.

 

Voir également les autres axes du thème 6 :

Actualités

27 Octobre 2022 - 28 Octobre 2022 Colloque
11 Juillet 2022 Annonce
30 Juin 2022 - 2 Juillet 2022 Colloque
30 Juin 2022 - 1 Juillet 2022 Colloque

Ouvrages récents

Limites ; méthodes et disciplines
Revue scientifique et technique des monuments historiques
Instruction visuelle et conservation des espèces dans l’État de New York (1869-1914)
portraitiste du monde sauvage
histoire d'un dispositif

Les membres

Ingénieur en numérisation et modélisation
Maître de conférences
Conservateur général du patrimoine
Assistant ingénieur honoraire
Ancien membre
Ingénieur d'études honoraire
Maître de conférences
Directeur de recherche
Maître de conférences
Directrice adjointe
Maître de conférences
Professeur émérite