3.1 Circulations des hommes : artistes, commanditaires, agents, “touristes”

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Johan Zoffany, La Tribune des Offices à Florence, Royal Collection, Château de Windsor (Google Art Project)

Deux lignes de force peuvent être identifiées au sein de cet axe « circulation des hommes » : d’une part une synergie des chercheurs autour de recherches sur les circulations intra-européennes, parfois menées dans le cadre du labex EHNE ; d’autre part des études autour de mobilités extra-européennes. Les circulations artistiques extra-européennes portent essentiellement sur l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud.

 

Déplacements et acculturation dans la sphère américaine

Ce programme met l’accent sur les phénomènes d’acculturation à travers les déplacements d’artistes, de commanditaires, de galeristes, de marchands, de collectionneurs ou d’ « agents » de l’art, quels qu’ils soient. La sphère latino-américaine est particulièrement étudiée à la période moderne, notamment pour ce qui concerne le dialogue ou les écarts entre cette sphère et l’Europe. Parallèlement, un programme sur les déplacements d’artistes européens aux États-Unis, du XVIIIe siècle jusqu’en 1914, est développé autour de deux pôles : migrations transitoires et émigration ; acculturation à distance et assimilation par le voyage. La vision du « Vieux Monde » ou du « Nouveau Monde » et la construction de l’identité de l’Européen par rapport à cet « Autre » est la ligne de force de ces recherches.

Antonella Fenech Kroke / Christine Gouzi / Anne-Sophie Molinié

 

Circulations méditerranéennes

La sphère méditerranéenne fait l’objet de recherches croisées de plusieurs membres de l’équipe. Leur projet commun est d’étudier la constitution d’une identité artistique qu’entraînent les circulations méditerranéennes : européennes et extra-européennes. Un premier projet est centré sur les relations entre Byzance et les peuples qui se développent autour de sa sphère : les peuples indépendants des Balkans, les Latins, les Ottomans et les Arabes aux XIIIe et XIVe siècles. D’autres projets examinent la mobilité des artistes sur un territoire large allant de la Provence et de la France à l’Italie, jusqu’à Barcelone ou jusqu’à la Grèce, pour mieux cerner les apports et les limites du traditionnel voyage d’Italie. Il s’agit ainsi de considérer dans une perspective large le voyage d’artiste dans un territoire intra-européen.

Jérémie Cerman / Antonella Fenech Kroke / Rose-Marie Ferré / Jérôme de La Gorce / Barthélémy Jobert / Elinor Myara Kelif / Emmanuel Lurin / Dany Sandron / Élisabeth Yota

 

La Bohême vers 1400

Une collaboration avec l’Institut d’histoire de l’art de Prague (K. Benesovská) permettra d’aborder de manière conjointe l’étude de l’art de cour autour de 1400 dans le royaume de France et en Bohême et de déterminer la place ambiguë de la Bohême dans l’Europe de la Renaissance, notamment en étudiant la notion de « carrefour » artistique. Ces recherches aboutiront à un colloque en lien avec l’exposition organisée à Prague pour le 600e anniversaire de la mort de l’empereur Venceslas (1419).

Philippe Lorentz / Dany Sandron

 

Voir également les autres axes du thème 3 :

Actualités

29 Novembre 2021 - 9 Décembre 2021 Conférence
26 Novembre 2021 Séminaire
7 Novembre 2021 Bourse, soutien
22 Octobre 2021 - 23 Octobre 2021 Journée d'études

Les membres

Directeur de recherche
Responsable des éditions
Maître de conférences
Maître de conférences honoraire
Maître de conférences
Professeur émérite
Maître de conférences
Professeur émérite
Professeur / Professeure
Secrétaire général
Maître de conférences
Directeur de recherche honoraire