1.2 Patrimoine monumental et identités

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Périurbanisation de la plaine du Fuji Yama, photographiée depuis le Shinkansen reliant Tokyo et Kyoto, novembre 2014. Phot. Jean-Baptiste Minnaert

Dans l’axe 2, les chercheurs se consacrent aux monuments comme témoins matériels et visant à la pérennité des idées politiques du XIXe siècle. Par l’emplacement, le programme, les dimensions, les matériaux, les techniques et le décor, les monuments sont à comprendre comme idéologies bâties. Leur charge symbolique exprime les identités nationales qui émergent en Europe après la Révolution française. Encore située hors du champ patrimonial et de l’histoire de l’architecture, la périurbanisation qui débute au milieu du XXe siècle est appelée à être mieux regardée, autant comme dynamique urbaine que comme forme bâtie.

Alexandre Gady mène sa réflexion sur les liens entre politique et monument. L’architecture et l’urbanisme de Paris au XIXe siècle montrent la volonté des régimes successifs de pérenniser dans la pierre des principes politiques divergents. Alexandre Gady prépare un ouvrage (à paraître en 2018) traitant de douze édifices emblématiques qui ont concentré les querelles du siècle (Panthéon, Hôtel de Ville, Tuileries, Sacré-Cœur, tour Eiffel, notamment).

Les travaux de Jean-Yves Andrieux sur l’architecture et les identités nationales en Europe de 1860 à 1920 aboutiront à un livre traitant des styles « néo » (néoroman, néogothique, etc.) en France, en Espagne et au Royaume-Uni, comme expression du sentiment national. Une collaboration avec l’université du Québec à Montréal dressera l’inventaire architectural et urbain des « villes de compagnie », bâties par des entreprises industrielles. Jean-Yves Andrieux prépare aussi un ouvrage collectif consacré à la cathédrale de Rennes, bâtie aux XVIIIe-XIXe siècles, ainsi qu’un essai sur l’évolution de la notion de mémoire aux États-Unis.

Jean-Baptiste Minnaert poursuit un chantier sur l’histoire de l’architecture en situation périurbaine, lancé au sein du Conseil national de l’Inventaire général du patrimoine culturel au ministère de la Culture, en partenariat avec plusieurs services régionaux de l’Inventaire général du patrimoine culturel. À l’horizon 2019-2022, le projet donnera lieu à la publication d’un essai sur le périurbain, puis à terme à un ouvrage de synthèse.

theme_1_axe_2_place_victoires_guerard_l450.jpg

 

Voir également les autres axes du thème 1 :

Actualités

27 Octobre 2022 - 28 Octobre 2022 Colloque
11 Juillet 2022 Annonce
30 Juin 2022 - 2 Juillet 2022 Colloque
30 Juin 2022 - 1 Juillet 2022 Colloque

Ouvrages récents

Limites ; méthodes et disciplines
Revue scientifique et technique des monuments historiques
Instruction visuelle et conservation des espèces dans l’État de New York (1869-1914)
portraitiste du monde sauvage
histoire d'un dispositif

Les membres

PAST Personnel associé à temps partiel, Doctorant / Doctorante
Assistante en documentation
Professeur / Professeure
Professeur émérite
Maître de conférences honoraire
Conservateur en chef honoraire du patrimoine
Professeur / Professeure
Maître de conférences
Responsable des ressources documentaires
Conservateur général du patrimoine