Rue d'Alger

Rue d'Alger

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Paris, Éditions MF, 2021, 97 p.
978-2-37804-039-0 (rel.)
€ 30,00

Ouvrage publié à l'occasion de l'exposition organisée dans le cadre de Manifesta 13 les parallèles du Sud, qui s'est déroulée à Marseille, à l'Istituto italiano di cultura, du 29 octobre 2020 au 29 janvier 2021.

Rue d’Alger propose la réinterprétation d’éléments urbains marseillais renvoyant aux histoires coloniales, à partir du croisement des perspectives artistiques et de la recherche académique. Le projet investit l’Institut culturel italien (ex Casa d’Italia), exemple emblématique de l’architecture fasciste sur le sol français, en ouvrant les portes d’un lieu « dissonant », et en révélant les archives. Si Rue d’Alger questionne la propagande du rêve expansionniste mussolinien, il ne se limite pas à l’élaboration d’un discours uniquement centré sur l’Italie. Le positionnement de l’Institut culturel italien au cœur de la rue d’Alger, invite en effet à élargir le propos aux héritages des relations asymétriques que la France a construit avec l’Afrique du Nord. L’exposition Rue d’Alger propose pour cela un dispositif polyphonique et pluriel, dans lequel les artistes et les chercheurs abordent, à travers différentes activités (performances, tables rondes, séminaires, etc…), les « fantômes » du passé colonial en revenant sur la construction de l’espace partagé et circulatoire que pourrait dessiner la Méditerranée d’aujourd’hui.
(4e de couv.)

Avec Alessandra Ferrini, Nina Fischer & Maroan el Sani, Emma Grosbois & Agathe Rosa, Mohamed Laouli, Aminia Menia, Muna Mussie.

Ouvrages

Collections et collectionneurs de gravures en Europe (1500-1815)

Résidences aristocratiques et vie sociale dans les capitales européennes au XVIIIe siècle

Art contemporain et cinéma