Laboratoire de recherche en histoire de l’art

Penser l’étrangeté

Penser l’étrangeté

L’art de la Renaissance entre bizarrerie, extravagance et singularité

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Francesca Alberti, Cyril Gerbron et Jérémie Koering, dir.
Francesca Alberti, Cyril Gerbron et Jérémie Koering, dir.
Penser l’étrangeté. L’art de la Renaissance entre bizarrerie, extravagance et singularité, 2012
Livraison: 
Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection « Art et Société », 2012, 272 p.
ISBN: 
978-2-7535-2004-2
Prix: 
€ 20,00
  • Co-direction : Francesca Alberti, Cyril Gerbron et Jérémie Koering

Étrange, extravagant, excentrique, bizarre, capricieux… Les adjectifs ne manquent pas pour décrire les œuvres et les artistes les plus singuliers de la Renaissance. Mais que recouvrent précisément ces qualificatifs ? Quel sens leur prêter ? Renvoient-ils à un jugement passé ou moderne ? Les historiens de l’art s’accordent-ils d'ailleurs sur leur portée et leurs implications théoriques ?
Face à l’instabilité de ces notions aux XVe et XVIe siècles, cet ouvrage, archéologie de l’« étrangeté », traite ces questions par une double perspective, historique et historiographique.

Ouvrages

N° 186/2014-4

Art de vivre et pouvoir de Louis XIV à Louis XVI

N° 185 / 2014-3

Manières d’habiter dans l’élite aristocratique européenne (1400-1700)