Laboratoire de recherche en histoire de l’art

Maternités cosmiques

Maternités cosmiques

La recherche des origines, de Kupka à Kubrick

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Arnauld Pierre
Arnauld Pierre
Maternités cosmiques, 2010
Livraison: 
Paris, Hazan, collection « Essais », 2010, 157 p.
ISBN: 
9782754104555
Prix: 
€ 25,00

Vers 1900, Frantisek Kupka donne une des images les plus mystérieuses du courant symboliste international, Le Commencement de la vie. En 1968, le cinéaste Stanley Kubrick réalise l’un de ses chefs-d’œuvre, 2001, A Space Odissey. À des années de distance, c’est la même vision enchanteresse de « l’enfant des étoiles », un fœtus flottant et irradiant dans la nuit cosmique. Par quel réseau de significations obscures ces deux images sont-elles liées ? En répondant à cette question, l’essai d’Arnauld Pierre fait émerger les contours d’un mythe de notre temps, situé à la croisée des théories de l’évolution et de l’astronomie moderne : le mythe de la « maternité cosmique ». L’« embryon d’or » kupkien et « l’enfant des étoiles » kubrickien n’en sont jamais que les représentations les plus évocatrices. Elles voisinent avec celles d’autres artistes, du romantique Philipp Otto Runge au futuriste Enrico Prampolini, de Casimir Malevitch à Barnett Newman, et font place à des images issues de la culture scientifique comme de l’imagerie populaire, de la gravure du XIXᵉ siècle au cinéma commercial. Cette iconographie cosmique est replacée dans la grande tradition des récits de renaissance, les palingénésies, qui inscrivent l’origine et le destin de l’humanité dans celui de l’univers tout entier. Loin de borner l’homme à son état de développement actuel, ils le projettent vers de nouveaux stades de l’évolution, vers l’accomplissement de l’« être compréhensif » capable de résoudre l’énigme du monde. 

Ouvrages