Delacroix est à la mode, Maurice Denis

Delacroix est à la mode, Maurice Denis

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Delacroix est à la mode, Maurice Denis, textes réunis et édités par Thierry Laugée, Fabienne Stahl, Clémence Gaboriau, 2018
Paris, PUPS, 2018, 400 pages
979-10-231-0591-9
€ 23,00
  • Anthologie de textes de Maurice Denis sur Eugène Delacroix
  • Textes réunis et édités par Thierry Laugée, maître de conférences en histoire de l'art à Sorbonne Université et membre du Centre André Chastel, Fabienne Stahl, chargée de la valorisation des collections au musée Maurice Denis à Saint-Germain-en-Laye, Clémence Gaboriau, doctorante en histoire de l'art et membre du Centre André Chastel

« Delacroix à la mode. Ingres moins en faveur », constate Maurice Denis soixante-dix ans après la disparition d’Eugène Delacroix. Acteur majeur de la postérité de Delacroix durant l’entre-deux-guerres, Denis appartient à la première génération d’artistes à avoir eu accès dès sa jeunesse aux écrits du maître, avec la première publication de ses lettres, puis celle de son Journal en 1893. Le peintre-écrivain fut même un modèle pour lui, notamment pour ses propres écrits théoriques, ce qui lui fait déclarer en 1931 : « Je me connais en Delacroix. » Membre fondateur et président de la Société des amis d’Eugène Delacroix créée en 1929 pour sauver l’atelier du maître de Saint-Sulpice, place de Fürstenberg à Paris, Denis occupe ensuite le premier poste de conservateur du musée inauguré en 1932. Considérant ce statut comme une mission, il prend par conséquent à maintes reprises la parole et la plume pour propager son admiration.

Le présent ouvrage propose une anthologie des textes de Denis sur Delacroix, manuscrits, conférences et articles rédigés essentiellement dans les quinze dernières années de sa vie. Denis y brosse un portrait personnel de Delacroix, différent de l’historiographie usuelle. Si Paul Signac avait fait de Delacroix un jeune révolutionnaire précurseur du néo-impressionnisme, Denis dévoile un artiste mature devenu « classique », un dessinateur, un décorateur, et un peintre religieux – en somme, un autoportrait en creux.

Ouvrages

N° 200/2018-2

Au cinéma avec l'op art

Importation, commerce et usages des papiers peints chinois au XVIIIe siècle