Caravage, juste un détail

Caravage, juste un détail

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
J. Koering, Caravage, juste un détail, 2019
Paris, Institut national d'histoire de l'art (collection Dits), 2019, 53 pages
978-2-917902-52-3
2606-9334
€ 8,00
  • Ce texte est l'adaptation d'une conférence prononcée le samedi 29 mars 2014, à New York, à l'occasion de la 60e rencontre annuelle de la Renaissance Society of America.

Sur le coin droit du col du joueur au centre du tableau intitulé Les Tricheurs de Caravage (Fort Worth, Kimbell Art Museum) un détail apparaît, que l’on ne voit qu’à condition de se rapprocher très près du tableau. Cependant, une fois ce détail aperçu, non seulement il fait intégralement et irrémédiablement basculer le centre de gravité, l’équilibre du tableau et en change le sens, mais, de surcroît, on ne voit plus que lui. Ce détail, fut-il voulu par l’artiste ou fut-il un fait du hasard ? Historien et théoricien de l’art, spécialiste de la Renaissance, Jérémie Koering interroge les traditions poétiques et picturales de l’Italie du XVIe siècle pour vérifier si, à tout le moins, l’existence de ce détail peut être plausible historiquement, ou s’il faut la mettre sur le compte d’un acte manqué, d’un dérapage involontaire du pinceau du peintre ou encore d’une aberration… Dans cette enquête, Jérémie Koering entraîne le spectateur dans un questionnement vertigineux, non pas sur le vrai et le faux, mais sur le visible et l’invisible ou plus exactement sur les effets de l’invisible sur le visible, autrement dit sur le regard et la vision.

Ouvrages

Mythes, discours et images cosmogoniques dans l'art de la Renaissance

N° 204/2019-2

Les oeuvres d'art dans les chartreuses médiévales

Mélanges en l'honneur de Claude Mignot

N° 203/2019-1