Stéphane TOUSSAINT

Stéphane TOUSSAINT

Centre National de la Recherche Scientifique
Directeur de recherche

Adresse

Centre André Chastel - Galerie Colbert
2 rue Vivienne
75002 Paris
France

Coordonnées

Email:

Partager cette page

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Télécharger

Fichier attachéTaille
PDF icon S.Toussaint_Bibliographie 1993 2020331.81 Ko

Né le 14 avril 1960, à Saint Germain en Laye, 78 France

  • 1978 : baccalauréat A avec mention bien
  • 1979-1981 : classes préparatoires (philosophie) aux lycées Pasteur, Molière, Henri IV
  • 1981 : reçu au concours Lettres de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm
  • 1981-1983 : études de philosophie et études de littératures anglaise et italienne de la Renaissance, La Sorbonne - Paris IV et Nanterre - Paris X.
  • 1984 : service national à l’Ecole d’Officiers de Saint-Cyr Coëtquidan (enseignements d' italien et d' anglais)
  • 1984-85 : maîtrise sur le Concept du Beau chez Giovanni Pico della Mirandola (Paris IV) 
  • 1985 : séjour d’un an à la Scuola Normale Superiore di Pisa
  • 1986 : reçu à l’agrégation d'italien
  • 1987-89 : assistant normalien aux universités de Paris VIII et Paris IV (enseignement d’histoire et civilisation de la Renaissance italienne)
  • 1987 : DEA sur la notion de Crise de l’Humanisme (Paris IV)
  • 1989: boursier de l’Ecole Française de Rome
  • 1990 : reçu à l’Ecole Française de Rome
  • 1990-1992 : membre de l’Ecole française de Rome (études médiévales)
  • 1992 : reçu au Centre National de la Recherche Scientifique, section 35.
  • 1992 : Thèse nouveau régime sur Commentaires philosophiques à Dante et classification des savoirs au XVe s.  (d’après les manuscrits de Piero Buonaccorsi)  sous la direction de Cesare Vasoli (Histoire de la Philosophie, Université de Florence) et Christian Bec (Paris IV). Mention Très Honorable avec félicitations.
  • 2002 : Habilitation à diriger les recherches soutenue à l'EHESS, devant Y. Hersant (EHESS), M. Idel (Université de Jérusalem), M-P. Lerner (CNRS), A.P. Segonds (CNRS), G. Stabile (Université La Sapienza de Rome), P.-A. Fabre (EHESS) sur Néoplatonisme et Renaissance. Recherches sur Marsile Ficin et son milieu. 
  • 2009 : Prix Monseigneur Marcel de l'Académie Française
  • 2011 : reçu au grade de DR2
Publications depuis 2001, dans le cadre du Centre André Chastel.

À paraître

Toussaint Stéphane, « L'oeil, organe de l'âme chez Ficin lecteur d'Aristote et de Plotin », in Ideal Forms and Ideal Seeing in the Renaissance, Renaissance [Actes du colloque qui a eu lieu à Rome, Accademia Nazionale di San Luca, 12-13 décembre 2016 ], dir. Sabine Frommel, Ulrich Pfisterer, LMU München, EPHE, Accademia di San Lucca, Campisano, Roma, 2021, (À paraître). Voir la notice

À paraître

Toussaint Stéphane, « Remarques sur Schelling et la Kabbale », in Schelling et les Weltalter, Dir. Patrick Cerutti, Paris, Vrin, (À paraître). Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, « Le Platon mystique de Florence »,  Penser avec les Grecs, numéro Hors-Série Le Point, octobre-novembre 2021, p. 69-71. Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, « Botticelli, Politien et surtout Boccace »,  Accademia : Revue de la Société Marsile Ficin, N°XXI (2019), [parution 2021-2022], p. 7-23. Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, « Ficino and the Sun. New insight and new documents », Conférence donnée à l'institut Warburg dans le cadre du séminaire Stargates, 26 mai 2021. Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, Contre la pestilence. Sommes-nous encore humains ?, Paris, Piranha Editions, Collection Banc d'essais, 2021, 144 p. Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, « Warburg, Sassetti et les centaures. Avec deux lettres de Marsile Ficin et Bartolomeo Fonzio », Accademia : Revue de la Société Marsile Ficin, N° XX (2018) [parution 2021], pp. 83-110. Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, « Eros à l'origine de l'art », in La Renaissance des origines, Phlippe Morel, Florian Métral, Sefy Hendler (dir.), [Actes du Colloque international La Renaissance des origines. Commencement, genèse et création dans l’art des XVe et XVIe siècles, Tel Aviv, 2018], Paris, Brepols, 2021, p. 387-394. Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, « L'immortalità scolpita. Pianto, morte e aldilà tra Sangallo, Fonzio e Ficino », communication dans le cadre du colloque Scolpire nel Rinascimento, un arte per (com)muovere, Castello Sforzesco di Milano, 30 septembre 2021. Voir la notice

2021

Toussaint Stéphane, « Ficin, Théologie platonicienne de l’immortalité des âmes », in La philosophie en 60 livres, Thibaut Gress (dir.), Paris, Ellipses, Collection Optimum, 2021, p. 163-170. Voir la notice

Présentation de la visite virtuelle de la chapelle Sassetti

 

LA CHAPELLE SASSETTI DE FLORENCE - MARSILE FICIN À SANTA TRINITA

En décembre 1485 à Florence, dans l'église de Santa Trinita s'achevaient les travaux de la chapelle familiale commandée par le grand banquier Francesco Sassetti (mort en 1490), président général de la banque des Médicis, directeur des filiales de Lyon et de Genève.
Pendant cinq ans environ, l'atelier des frères Ghirlandaio et selon une hypothèse probable, l'architecte et sculpteur Giuliano da Sangallo, ont travaillé au monument.
Sassetti fit placer au centre de sa chapelle l'Adoration des bergers de Ghirlandaio, admirable synthèse de l'art toscan et de l'art flamand.
Au cours de recherches approfondies, on a pu identifier pour la première fois dans la fresque de Ghirlandaio le portrait d'un personnage ignoré jusqu'à ce jour : c'est Marsile Ficin (mort en 1499) le philosophe florentin traducteur de Platon. Ficin contribua donc au programme de la chapelle Sassetti (suivre ici la conférence de Stéphane Toussaint, enregistrée au Warburg Institute, sur Ficin à Santa Trinita).
Grâce au financement de La Sorbonne et du CNRS, et par le biais de la plateforme Plemo3D du Centre André Chastel, une recherche conduite par Stéphane Toussaint voit ici le jour avec la collaboration de Grégory Chaumet, dans le cadre du projet HUMANISSIME sur l'iconographie des humanistes, dont c'est un premier résultat.

Pour voir la visite Virtuelle en plein écran, double-cliquez sur l'image ou http://www.centrechastel.paris-sorbonne.fr/360/chapelle-sassetti/

Présentation des dernières conférences

  • Conférence « Les ailes de l’âme : un problème renaissant » lors du colloque Penser l’âme au temps de son éclipse. Les ressources de l’anthropologie chrétienne, Lyon, Université catholique de Lyon, 16-19 mars 2022.

 

Dans cette conférence Stéphane Toussaint, directeur de recherche au Centre André Chastel, historien de l'humanisme et spécialiste de Ficin, expose les premiers résultats de ses recherches sur la chapelle Sassetti de Santa Trinita, à Florence. En reprenant minutieusement le dossier Sassetti ouvert par Aby Warburg en 1907, Stéphane Toussaint s'interroge sur les raisons pour lesquelles Warburg n'a pas cherché à en savoir plus sur une lettre écrite vers 1478 par Ficin à Francesco Sassetti. Cette lettre totalement oubliée par la critique post-warburgienne, s'avère pourtant essentielle à la compréhension du projet et du décor de la chapelle de famille que Sassetti confie, dès 1480, aux frères Ghirlandaio et, probablement, à la "bottega" de Giuliano da Sangallo. Son importance est d'ailleurs corroborée par la découverte d'un nouveau portrait, jusqu'ici inconnu, de Ficin par Ghirlandaio. Il précède de cinq ans ou plus l'autre portrait du philosophe platonicien, peint par le même Ghirlandaio en 1490 à Santa Maria Novella. Pourquoi peindre Ficin à Santa Trinita ? Et que signifie la présence du Soleil de Platon dans la chapelle des Sassetti ? Répondre à ces questions, c'est non seulement s'engager dans une voie entièrement nouvelle, mais remettre en question quelques stéréotypes consolidés sur l'art et la philosophie à Florence au Quattrocento.