Marion DI SANTI

Marion DI SANTI

Sorbonne Université
Doctorant / Doctorante

Adresse

Centre André Chastel - Galerie Colbert
2 rue Vivienne
75002 Paris
France

Coordonnées

Email:
Email:

Partager cette page

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Activités professionnelles

  • Depuis 2019 – Doctorant contractuel, Lettres Sorbonne Université, Centre André Chastel.
  • Depuis 2019 – Chargé d'enseignement, Lettres Sorbonne Université, UFR d’Histoire de l’art et archéologie.
  • 2018-2019 – Chargé de cours (CM et TD), Université de Picardie - Jules Verne.
  • 2017 – Stage pour l'exposition « Enfers et fantômes d'Asie », Musée du quai Branly - Jacques Chirac, sous la tutelle de Julien Rousseau (commissaire de l'exposition et conservateur, Unité Patrimoniale Asie).

Cursus universitaire et formation

La collection d’objets japonais d’André Leroi-Gourhan (1911-1986) pour les musées français : genèse d’une nouvelle pensée sur les témoignages matériels des cultures

 

Les premiers ouvrages d'André Leroi-Gourhan, notamment L'homme et la matière (1943) et Milieu et technique (1945), ont largement participé au renouvellement de l'archéologie et de l'ethnographie à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. Aussi ces deux ouvrages, au regard de sa correspondance, permettent d'attester que la pensée avant-gardiste de l'ethno-archéologue est intimement liée avec son séjour de deux ans au Japon, de 1937 à 1939.

Mais si ces écrits reflètent les idées novatrices d'André Leroi-Gourhan, seule la collection d'objets japonais, qu'il amassa jour après jour pour le musée de l'Homme et le musée Guimet, peut nous permettre de comprendre la manière dont il les a forgées. C'est précisément cette étude – celle des plus de 1600 objets de la collection Leroi-Gourhan pour le musée de l'Homme – que notre thèse veut entreprendre, afin d'explorer le lien entre la pensée du savant et son expérience japonaise.

 

Sous la direction de Jean-Sébastien CLUZEL (Université Paris-Sorbonne)

Codirecteur : Nathan SCHLANGER (Ecole nationale des chartes)

Université Paris-Sorbonne (2021-2022) :

  • Licence 3 : CM et TD - L'estampe japonaise depuis l'époque d'Edo (XVIIe-XIXe).

Université Paris-Sorbonne (depuis 2019-2021) :

  • Licence 2 : TD - L'estampe japonaise à l'époque d'Edo (XVIIe-XIXe).
  • Licence 3 : TD - L'estampe japonaise à l'époque d'Edo (XVIIe-XIXe).

Université de Picardie - Jules Verne (2018-2019) :

  • Licence 3 : CM et TD - L'estampe japonaise à l'époque d'Edo (XVIIe-XIXe).