Jean-Sébastien CLUZEL

Jean-Sébastien CLUZEL

Sorbonne Université
Maître de conférences

Adresse

Centre André Chastel - Galerie Colbert / Bureau 238
2 rue Vivienne
75002 Paris
France

Coordonnées

Email:

Partager cette page

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Activités professionnelles

  • Depuis 2012 – Maître de conférences (HDR 2018), Université Paris-Sorbonne, Faculté des lettres, UFR d’histoire de l’art et archéologie.
  • Direction de chantiers archéologiques : se reporter à la rubrique Recherche.

Cursus universitaire et formation

  • 2018 – HDR. Le Japonisme architectural en France - 1550-1930, Université Lumière Lyon 2.
  • 2010-2012 – Pensionnaire, Institut national d’histoire de l’art (INHA).
  • 2005-2007 – Post-doctorat, Kyoto Institute of Technology (Japon).
  • 2006 – Thèse de doctorat : Monuments du Japon, miroir nippon des temps de l'Occident, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, sous la direction d'Alain Schnapp et Pierre Pinon.
  • 2005 – Ph.D. en histoire de l’architecture japonaise, Kyoto Institute of Technology (Japon), sous la direction de Hyûga Susumu.
  • 1998 – DEA en histoire de l’art, Rapports entre photographie et architecture contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Jean-Claude Lebensztejn.
  • 1997 – Architecte DPLG.

Sociétés savantes

  • Membre de la Society for Studies of Japonisme (ジャポニスム学会), Japon.
  • Membre de l’ICOMOS – France (International Council for Monuments and Sites).
  • Membre du Réseau Asie (CNRS & Fondation Maison des sciences de l’homme).
  • Membre du réseau Japarchi (CNRS - Ministère de la Culture et de la Communication).
  • Membre du Architectural Institute of Japan.
  • Membre de l’Ordre des architectes.
  • Membre du Comité français d’histoire de l’art (CFHA).
  • Membre de l’APAHAU (Association des Professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art des universités.

Thèmes de recherche

  • Histoire de l'architecture au Japon
    • Architecture religieuse et palatiale au Japon (VIIe - XVIIIe s.).
    • Notion de monumentalité au Japon.
    • Histoire de l’histoire de l’architecture japonaise (XVIIIe – XXe s.).
    • Représentation de l'architecture au Japon : dans les livres de charpenterie et dans l'ukiyo-e (en particulier chez Hokusai).
  • Histoire de l'architecture en Europe
    • Réception de l’architecture japonaise en Occident (XVIe – XXe s.).
    • Japonisme architectural (XVIe – XXIe s.) en Europe.
  • Archéologie
    • Archéologie du bâti - Architecture de bois.
    • Anastylose en Extrême-Orient (Japon, Cambodge, Mongolie, Chine).

Direction de programmes scientifiques en cours

  • "Anastylose 4.0 : Mongolie, Cambodge, Japon, France - Anastyloses et reconstructions numériques, quel avenir ?"

Résumé : Le projet "Anastylose 4.0" part de l'hypothèse que l’anastylose recrée un lien intellectuel et intelligible avec le passé que ne peut remplacer un modèle 3D. Or cette hypothèse ne prend tout son sens qu'à partir du moment où l’anastylose n’est pas simplement appréhendée comme un processus conservatoire, mais comme un outil de connaissance. Pour explorer cette hypothèse, notre programme propose une sorte de « retour sur expérience » à partir de quatre cas concrets, dans lesquels les modèles numériques seront confrontés au processus d’anastylose. De là, notre programme s’appuie sur quatre chantiers archéologiques en cours, trois en Extrême-Orient – Mongolie, Cambodge (Angkor), Japon (Kansaï) – et un en France (Région parisienne). Dans chacune de ces opérations, nous viendrons confronter les processus d’anastylose – analysés à différentes étapes – à la production de modèles numériques 3D.

Partenaires : Ecole française d'Extrême-Orient (EFEO), Musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco (MAP), Kyoto Institute of Technology (KIT).

Direction de chantiers archéologiques 

  • 2017-2018  Site "Midori no Sato" à Jouy en Jossas – construction de 1885 (état : ruines). Site redécouvert en novembre 2015 par notre équipe.
  • 2013-2016  "Fabriques japonaises" du Jardin Albert Kahn à Boulogne-Billancourt – construction de1896 (état : restaurées en 2016). Chantier ayant fait l’objet d’un projet "Convergences" (collaboration entre Paris-Sorbonne, UTC et UPMC). Enquête archéologique hors normes conduite tout au long du démontage et du remontage complet des édifices.
  • 2015-2016  Le "cinéma La Pagode" rue de Babylone à Paris – construction de1896 (état : site menacé – restauration en cours).
  • 2016  "Pavillon japonais de Bois Larris" à Chantilly – construction de 1905 (état : site menacé). Site redécouvert en juin 2016 par notre équipe.
  • 2015-2017  "La salle des cigognes" – constrction de 1910 (état : en cours de restauration). Cette enquête de grande ampleur menée sur trois sites – France, Japon, Royaume-Uni – a permis de reconstituer une section de la Japan-British Exhibition de Londres de 1910, mais aussi de comprendre comment les artisans avaient procédé pour présenter à Londres, la copie d’une salle de temple japonais du XVIIe siècle.

Enseignement

  • Licence 1 : CM - Histoire de l’art du Japon.
  • Licence 2 : CM et TD - Histoire de l’art et archéologie au Japon.
  • Licence 3 : CM et TD - Histoire de l’art et archéologie au Japon.
  • Master 1 : Séminaire de spécialité - Histoire de l’art et archéologie au Japon.
  • Master 1 & 2 :  Séminaire "Pratiques de l’archéologie en Extrême-Orient" / Séminaire en partenariat avec l’Ecole française d’Extrême-Orient (EFEO).
  • Séminaire doctoral.

Autres responsabilités

  • Depuis 2019 :  Responsable de la convention tripartite d’échanges universitaires entre l’université Paris-Sorbonne, le Musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco et l’Académie des sciences de Mongolie.
  • Depuis 2018 :  Responsable de la convention d’enseignement commun entre l’université Paris-Sorbonne et l’Ecole française d’Extrême-Orient.
  • Depuis 2014 :  Responsable de la convention d’enseignement commun et d’échanges universitaires entre l’université Paris-Sorbonne et le Kyoto Institute of Technology.
  • Depuis 2014 :  Responsable de l’attribution des bourses d’études délivrées dans le cadre des échanges entre l’université Paris-Sorbonne et le Kyoto Institute of Technology.

Encadrement de la recherche

Thèses en cours

  • Angélique Saadoun, Japonisme et Art nouveau : quelle transition ?, Sorbonne Université, école doctorale VI, Jean-Sébastien Cluzel (dir.).
  • Marion Di Santi, La collection d’objets japonais d’André Leroi-Gourhan (1911-1986) pour les musées français : genèse d’une nouvelle pensée sur les témoignages matériels des cultures, Sorbonne Université, école doctorale VI, Jean-Sébastien Cluzel et Nathan Schlanger (codirection).

Participation à des jurys de soutenance de thèse

  • Camille Bidaud, La doctrine des Monuments historiques en France d’après Paul Léon (1874-1962). Soutenance le 15 décembre 2018  / Université Paris-Est ; Jean-Philippe Garric (dir.).

Invitations universitaires

  • Oct.–nov. 2014  /  Juil.–sept. 2015  /  Juil.–sept. 2016 : Professeur invité – Kyoto Design Lab. – Kyoto Institute of Technology.
  • Juil.–août 2013 : Professeur invité – Kyoto Institute of Technology – JSPS Bridge Grant Programm.
  • 2006 – 2008 : Visiting Fellow dans le cadre de l’élaboration d’un programme de recherche internationale initié pour le département d’architecture du Kyoto Institute of Technology :
    • Visiting Fellow, The Getty – Conservation Institute.
    • Visiting Fellow, Berkeley, Department of Architecture and Urban Design.
    • Visiting Fellow, UCSD (University of California, San Diego).
    • Visiting Fellow, UCLA (University of California, Los Angeles).
    • Visiting Fellow, The Chinese University of Hong‐Kong, China.