Jean-François LUNEAU

Jean-François LUNEAU

Ministère de la Culture

Adresse

Galerie Colbert
2, rue Vivienne
75002 Paris
France

Coordonnées

Email:

Partager cette page

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Télécharger

Fichier attachéTaille
PDF icon Bibliographie - 1991 - 2022363.03 Ko
PDF icon CV - Jean-François Luneau - 2022233.51 Ko

Conservateur du patrimoine de 1988 à 2004 (DRAC Picardie, puis DRAC Auvergne), Jean-François Luneau a été ensuite maître de conférences à l’Université Clermont-Auvergne, de 2004 à 2022.
Il est spécialisé dans l’étude des arts décoratifs du XIXe siècle.
Il a étudié au cours de sa thèse l’atelier du peintre verrier et mosaïste Félix Gaudin (1851-1930) actif à Clermont-Ferrand et à Paris entre 1879 et 1930. Il a poursuivi ensuite des recherches sur la lave émaillée et sur la technologie du verre à vitrail au XIXe siècle.
Il a consacré ensuite son habilitation à diriger des recherches sur l’étude du rapport rédigé par Léon de Laborde à l’issue de l’Exposition universelle de 1851, consacré aux relations entre l’art et l’industrie.
Depuis 2013, il conduit des recherches sur les dessinateurs pour les manufactures dans la première moitié du XIXe siècle, et notamment sur Amédée Couder (1800-1864), sur lequel il rédige une monographie à paraître en 2024. Persuadé que le choix d’un dessinateur relève du management d’entreprise, il s’intéresse également aux manufactures, notamment textiles. C’est dans ce cadre qu’il a assuré le commissaire de l’exposition Sallandrouze de Lamornaix, qui s’est tenue à Aubusson au cours de l’été 2021.
Ces recherches sur les entreprises textiles et les dessinateurs l’ont conduit à s’intéresser aux nouvelles technologies textiles du XIXe siècle, notamment aux moquettes industrielles et aux tissus de verre.
Depuis le 1er juillet 2022, il est conservateur du patrimoine affecté au Centre André-Chastel

  • Formation

Habilitation à diriger des recherches, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand II, 2012 :
Art et industrie au XIXe siècle : l’Exposition universelle de Londres (1851) et le rapport Laborde. Garant : Jean-Paul Bouillon

Doctorat d’histoire de l’art, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand II, 2002 :
Félix Gaudin (1851-1930), peintre-verrier et mosaïste, sous la direction de Jean-Paul Bouillon (mention très honorable, félicitations du jury)

Formation à l’analyse technique des textiles, Centre international d’étude des textiles anciens (CIETA), 1994

Maîtrise d’Histoire de l’Art, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand II, 1992 :
Les vitraux de la Sainte-Chapelle de Vic-le-Comte, sous la direction de Jean-Paul Bouillon (mention très bien)

  • Bourses

2005 : Bourse Focillon - Lavoisier (Yale University, USA)

2011 : Bourse Francis Haskell - Burlington Magazine

  • Responsabilités scientifiques

Membre du Corpus Vitrearum

Membre du conseil scientifique de la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson

Membre du Groupe de travail sur le verre pour le chantier de restauration de Notre-Dame de Paris


Pour en savoir plus : https://spark.adobe.com/page/uvp6OmcjrrQhN/