Eléa LE GANGNEUX

Eléa LE GANGNEUX

Sorbonne Université
Doctorant / Doctorante

Adresse

Centre André Chastel - Galerie Colbert
2 rue Vivienne
75002 Paris
France

Partager cette page

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
  • Après une licence d’Histoire de l’Art à l’Université Paris Sorbonne, Eléa Le Gangneux s’intéresse à l’étude des Arts décoratifs français post 1950.
  • Ses mémoires de Master 1 et Master 2, sous la direction de M. Jérémie Cerman, maître de conférence à Paris IV, s’attachent à étudier l’évolution du mobilier en contreplaqué en France, dans la seconde partie du 20ème siècle.

Depuis 2015, Elea Le Gangneux poursuit ses recherches en Doctorat, sous la direction de Jean-Yves Andrieux, professeur d’histoire de l’architecture et professeur d’histoire de l’art contemporain.
Réalisée au Centre André Chastel, sa thèse s’intitule : Le mobilier en bois transformé du Second XXe siècle à nos jours : Objets, créateurs et institutions du design français contemporain.

La construction de son propos se base sur l’étude de multiples sources et a pour but d’enrichir une réflexion sur l’histoire du mobilier du Second XXe siècle.

Eléa Le Gangneux est chargée d'études et de recherche à l'INHA depuis octobre 2016 au sein des domaines Arts décoratifs, Design et Culture matérielle et Histoire de l'art du XVIIIe au XXIe siècle pilotés par Philippe Thiébaut, Conservateur général du patrimoine et Elitza Dulguerova, Maître de conférences.

Depuis 2019, Eléa Le Gangneux est rattachée à la Direction du département des études et de la recherche de l’Institut national d’Histoire de l’art.

  • Titre de la thèse : Le mobilier en bois transformé du second XXe siècle, à nos jours : objets, créateurs et institutions du design français
  • Directeur de thèse : Jean-Yves Andrieux