"Toi, ton, à toi te, à moi tu, ... nous ?"

"Toi, ton, à toi te, à moi tu, ... nous ?"

Pour vous Monsieur Schwitters revient à l'occasion des cent ans de Merz

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Kurt Schwitters, Merz Werbezentrale (Centrale publicitaire Merz), 1925-27, Hanovre, Sprengel Museum, photogr. : Herling/Herling/Werner
Kurt Schwitters, Merz Werbezentrale (Centrale publicitaire Merz), 1925-27, Hanovre, Sprengel Museum, photogr. : Herling/Herling/Werner

Type

Type: 
Événement

Date

Date: 
14 Décembre 2019

Lieu

Lieu: 
INHA, galerie Colbert, 2 rue Vivienne 75002 Paris, Auditorium (RdC)
  • Soirée Merz
  • organisée par Cécile Bargues, Patrick Beurard-Valdoye, Isabelle Ewig, Sébastien Lespinasse, Agathe Mareuge, Lucie Taieb, Isabelle Vorle
  • Samedi 14 décembre 2019 à 18h
  • INHA, galerie Colbert, 2 rue Vivienne 75002 Paris, Auditorium (RdC)

1919 : voilà 100 ans, Kurt Schwitters, armé d’une paire de ciseaux et d’un pot de colle de fabrication maison, découpa la syllabe « merz » d’une annonce pour la Kommerz- und Privatbank et l’intégra à une composition mêlant peinture et matériaux trouvés. En plus de donner son titre à cette œuvre (Das Merzbild), cet élément textuel acquit une signification générique, Schwitters décidant d’appeler tous ses assemblages des Merzbilder et ses collages, des Merzzeichnungen. Par la suite, il élargit la dénomination Merz à toutes ses autres créations et activités : construction Merz, poésie Merz, publicité Merz, etc., jusqu’à s’appeler lui-même Merz.

100 ans plus tard, Kurt Schwitters occupe une place de premier plan dans l’art et la poésie du XXe siècle. À Hanovre, sa ville natale, le Sprengel Museum comporte un département consacré exclusivement à l’étude de Kurt Schwitters, qui, grâce à la Kurt und Ernst Schwitters Stiftung, conserve les archives de l’artiste ainsi que plus d’un millier d’œuvres.
On ne compte plus les expositions et les publications, sauf… en France. Depuis la rétrospective organisée par Serge Lemoine au Musée national d’Art moderne en 1994, peu de choses. Sans les écrits et les traductions de Marc Dachy († 2015), Schwitters serait en France quasiment inconnu.
Ne noircissons toutefois pas le tableau : poètes, écrivains, artistes, historiens de l’art et de la littérature poursuivent le travail. Cette soirée Merz est l’occasion de leur donner la parole et de montrer l’actualité de Schwitters. Ils ont choisi de mettre en lumière un aspect moins connu de sa production littéraire, à savoir les contes pour enfants… et pour adultes qui apparaissent dans les années 1920 et resurgissent en exil ; mais aussi d’apporter un nouvel éclairage sur les « œuvres de sa vie », la Ursonate et le Merzbau. Discussions, lectures, performances, projections de films en rendront compte.

Programme de la soirée Merz

  • 1919, MERZ
    Isabelle Ewig, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Faculté des Lettres de Sorbonne Université
  • Kurt Schwitters, An Anna Blume, 1919
    Sébastien Lespinasse : À Anna Blume, lecture de la traduction de Patrick Beurard-Valdoye
  • Kurt Schwitters, conteur
  • Discussion
    Patrick Beurard-Valdoye, poète, Professeur d’enseignement artistique à l’ENSBA Lyon, et Isabelle Ewig ont traduit notamment Erika. Ich sitze hier mit Erika (1937) dans la revue Europe (n°1061-1062, septembre 2017).
    Lucie Taïeb, Maîtresse de conférences en études germaniques à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), poète, traductrice du conte pour enfants Die Märchen vom Paradies (1923-1924) de Kurt Schwitters et Käte Steinitz (Ypsilon, 2016).
  • Lecture
    Lucie Taïeb, extrait des Contes du Paradis
  • Lanke tr gl : mises en bouche, en voix et en corps de la Ursonate
  • Discussion
    Sébastien Lespinasse, poète et récitant pneumatique
    Agathe Mareuge, Maîtresse de conférences en études germaniques à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université
    Isabelle Vorle, peintre et réalisatrice
  • Projection
    Paul Schuitema, Kurt Schwitters récitant la Ursonate, Paul Schuitema, Kurt Schwitters récitant la Ursonate, extrait du film Statendam, vers 1930, EYE Filmmuseum Netherlands, Amsterdam
     
  • Lecture performance
    Sébastien Lespinasse, Urs-H, lecture-collage : aujourd’hui, l’humanité décadrée d’avant-hier
  • Les Merzbauten : construction, destruction, reconstruction
  • Discusssion
    Cécile Bargues, historienne de l’art et commissaire d'exposition
    Patrick Beurard-Valdoye, auteur du Narré des îles Schwitters (Al Dante, Les presses du réel, 2007)
    Isabelle Vorle, auteure et réalisatrice du film Schwitttrace, 2005
  • Lecture
    Patrick Beurard-Valdoye, extrait du Narré des îles Schwitters
  • Projection
    Isabelle Vorle : extrait du film Schwitttrace

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon MerzAffiche1.24 Mo
PDF icon MerzDépliant1.03 Mo
PDF icon MerzCarte postale1.62 Mo

Actualités

14 Décembre 2019 Soutenance
14 Décembre 2019 Soutenance
14 Décembre 2019 Événement
12 Décembre 2019 Rencontres du Centre André Chastel
9 Décembre 2019 Soutenance

Les membres

Professeur émérite
Ingénieur d'études honoraire
Chargé de recherche
Maître de conférences honoraire
Chargée de recherche et de coordination
Ingénieur de recherche honoraire
Professeur / Professeure
Chargé de recherche honoraire
Membre honoraire
Conservateur du patrimoine
Membre honoraire
Maître de conférences