Soutenance de thèse de Xavier de Prémesnil

Soutenance de thèse de Xavier de Prémesnil

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Vignette représentant le château du Champ-de-Bataille à la fin du XVIIᵉ siècle, avec les deux perrons en fer à cheval qui permettaient d’accéder à la chapelle dans le dôme des grandes écuries et aux grands appartements dans celui du logis. (Arch. nat., N II Eure 9, plan de la dîme de la paroisse d’Épegard)

Type

Type: 
Soutenance

Date

Date: 
15 Octobre 2022

Lieu

Lieu: 
Galerie Colbert, INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage)

Composition du jury :

  • Madame Natacha Coquery, professeur d'histoire moderne, Université Lumière Lyon 2
  • Monsieur Michel Figeac, Professeur d'histoire moderne, Université Bordeaux-Montaigne
  • Madame Émilie d'Orgeix, Directrice d'étude, École pratique des hautes études, Université Paris Sciences et Lettre
  • Monsieur Pascal Liévaux, Conservateur général du patrimoine, Direction générale des patrimoines et de l’architecture

Résumé
Si l’étude du second ordre et de ses demeures a été renouvelée par des historiens comme Éric Mension-Rigau et Michel Figeac, l’étude diachronique des demeures d’une grande famille restait à faire. À la frontière de l’histoire de l’art et de l’histoire, ce travail fait aussi appel à la sociologie, l’économie, les statistiques, le droit et, enfin, à la démarche d’inventaire du patrimoine. Chacune des deux cent quatre-vingts demeures identifiées fait ainsi l’objet d’une notice, sans exclusive géographique ni temporelle. L’essai est structuré autour de quatre demeures, chacune formant une des grandes parties et étant représentative à divers titres. Fresney est le symbole de la renaissance de la famille, dans la branche cadette, après la grande rupture du milieu du XVᵉ siècle. Harcourt est marqué par les accidents de transmission et par l’aboutissement de cette ascension sociale, culminant au XVIIIᵉ siècle avec les maréchaux-ducs et gouverneurs de Normandie. La Mailleraye, lieu choisi par un Beuvron, montre la grande instabilité de certaines demeures sous l’Ancien Régime ; à la fin du XIXᵉ siècle, devenue la propriété de la branche aînée, seule demeure la chapelle avec sa nécropole, lieu presque immatériel de transmission par excellence. Le Champ-de-Bataille, enfin, devenu emblématique au XXᵉ siècle, n’a jamais été transmis par un père à son fils mais a été racheté trois fois par la famille ; le projet, quasi-royal, du propriétaire actuel, illustre les contradictions de la patrimonialisation contemporaine. Les points les plus saillants de l’analyse sont la grande instabilité des demeures et l’influence, décisive, de la coutume de Normandie sur une famille d’origine normande.

Les membres

Professeur / Professeure
Maître de conférences
Membre honoraire
Membre honoraire
Chargé de recherche honoraire
Analyste de sources anciennes
Maître de conférences
Maître de conférences
Conservateur en chef du patrimoine
Directeur de recherche
Ingénieur de recherche honoraire