Revue Alma Mater

Revue Alma Mater

rencontre entre artistes et chercheurs

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Premier numéro de la revue Alma Mater

Type

Type: 
Présentation d'ouvrage

Date

Date: 
17 Avril 2019

Lieu

Lieu: 
Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Vasari (1er étage)
  • Rencontre et discussion avec l’équipe de la rédaction  d'Alma Mater à l’occasion de la parution du premier numéro de la revue
  • avec Marie Brines, Clara Daquin, Thomas Caillères, Sarah Di Venosa
  • invités par Isabelle Ewig
  • Galerie Colbert, 2 rue Vivienne 75002 Paris, salle Vasari (1er étage)
  • Mercredi 17 avril - à 18 h 30

Alma Mater est une publication au sein de laquelle se rencontre un duo : un·e chercheur·euse et un·e artiste. Elle se présente comme un objet imprimé selon un format qui s’apparente à la fois à la revue, au fanzine et au livre d’artiste.

Pour ce premier numéro, Marie Brines, doctorante à l’Université Paris VIII, a rencontré Deborah Bowmann, un emblème sous lequel travaillent les artistes Amaury Daurel et Victor Delestre. Cette première publication, intitulée Mobilier pour Homo Sapiens Sapiens prend des airs de vrai-faux magazine de design et de lifestyle. Les slogans des publicités prennent du recul et se trouvent relégués à des rectangles colorés. Deborah Bowmann s’est joué du statut de cet objet éditorial pour le transformer en un trompe-l’œil, un pastiche tout en séduction et simulation.

L’objectif de la revue Alma Mater est de valoriser le travail des doctorant·e·s et des artistes en leur offrant un espace d’expression, sous la forme d’une carte blanche. Chaque année, de brillantes recherches sont menées par de jeunes chercheur·euse·s en arts. Elles demeurent cependant peu accessibles et connues du public. Soutenue par un comité de lecture dont les membres sont des professionnels issus du monde de l’art, la revue souhaite créer un tremplin pour les auteur·e·s et les artistes.

Marie Brines, s’intéresse au système social de l’art des années 1980 et aux attitudes artistiques. Sa recherche, intitulée « Mutations du système de l’art contemporain (1977-1991) et répercussions sur les pratiques artistiques : la question de la visibilité dans l’art français  » est menée sous la direction de Jérôme Glicenstein à l’Université Paris VIII.

Deborah Bowmann est à la fois une identité artistique et un espace d’exposition qui articule une pratique d’atelier et une pratique curatoriale. Le duo a pour objectif de développer des manières alternatives de concevoir des expositions dans les domaines de l’art contemporain et du design.

Le premier numéro de la revue Alma Mater est soutenu par le Centre André Chastel  et Mathilde Expose, collectif de jeunes curateurs, tous les deux situés à Paris.

Éditions Alma Mater, Paris
association loi 1901

Direction artistique et conception graphique : Sarah Di Venosa
Comité éditorial : Marine Benoit-Blain, Thomas Caillères, Clara Daquin, Lévana Gautier, Louise Le Moan, Camille Richert


 

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon Affiche912.88 Ko
PDF icon Dépliant486.4 Ko

Actualités

18 Septembre 2019 - 20 Septembre 2019 Colloque
8 Juillet 2019 - 9 Juillet 2019 Atelier de recherche
6 Juillet 2019 Appel à communication
4 Juillet 2019 Appel à communication
3 Juillet 2019 Soutenance

Les membres

Ingénieur d'études honoraire
Maître de conférences
Maître de conférences
Maître de conférences honoraire
Ancien membre
Ingénieur de recherche honoraire
Ancien membre
Chercheur invité
Chargé de recherche
Assistant ingénieur honoraire
Assistant ingénieur honoraire

Ouvrages récents