Le « néo-japonisme », 1945-1975

Le « néo-japonisme », 1945-1975

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail

Type

Type: 
Colloque

Date

Date: 
12 Mai 2022 - 13 Mai 2022

Lieu

Lieu: 
Amphithéâtre Guillaume Budé, Collège de France, 11 Pl. Marcelin Berthelot, 75005 Paris
  • Colloque organisé par Sophie Basch (professeur à Sorbonne Université, membre senior de l’IUF), Michael Lucken (professeur à l’Inalco, membre honoraire de l’IUF), William Marx et Jean-Noël Robert (professeurs au Collège de France)

Le japonisme a bouleversé l’esthétique du XIXe siècle. Cette passion occidentale pour les arts du Japon s’est prolongée dans l’entre-deux-guerres avec l’extension de la  japonologie. Mais que reste-t-il de l’influence esthétique du Japon après Hiroshima et Nagasaki ? La reconstruction de son image fait souvent table rase, volontairement ou par ignorance, des multiples aspects du japonisme et des acquis de la japonologie, tout comme les nouveaux formalismes restent par ailleurs tributaires des préjugés de la génération précédente et des idéologies de rupture contemporaines. Il n’est pas question de faire le point sur l’image du Japon en Occident de 1945 à 1975, qui a déjà été partiellement étudiée, mais de voir ce qui subsiste, transformé, déformé, contesté, évacué, du japonisme du XIXe siècle (dont Paris était le centre), de ses acquis et de ses préjugés, dans ces trois décennies (où Paris restait un pôle).

Une part du « néo-japonisme », refusant de s’inscrire dans le sillage du japonisme historique, joue la carte de la pureté, de la violence libératrice et apparaît ainsi comme l’instrument d’une catharsis. Un autre courant, plus subtilement subversif, joue au contraire sur la continuité dans une démarche ironique qui multiplie les filtres, les citations, les médiations, les décantations, les reflets, les échos. Le japonisme revient en France par ricochet, en transitant par les États-Unis ou par le Japon lui-même. Le recul nécessaire permet à présent de faire l’archéologie de cette période, de l’inscrire dans un courant plus vaste sur un temps plus long, d’y retrouver des résonances, d’en interpréter les discordances et les concordances.

C’est  sous  cet  éclairage  qu’on  analysera, dans une perspective dialectique, l’évolution des discours littéraires et artistiques de l’après-guerre à la fin des années 1970 et l’essor des industries culturelles japonaises, qui marque le départ d’un nouvel imaginaire.

Programme

JEUDI 12 MAI — MATIN
Amphithéâtre Guillaume Budé

  • 9h Accueil des participants
  • 9h30 Inauguration du colloque
    par William Marx et Jean-Noël Robert
  • 9h45 Présentation du colloque
    par Sophie Basch et Michael Lucken
  • 10h Emmanuel LOZERAND (professeur à l’Inalco)
    From scratch / Repartir à zéro. La référence au Zen dans les arts, les Lettres et la pensée de 1944 à 1978
  • 10h30 Pause
  • 11h SAWADA Nao (professeur à l’université Rikkyō, Tokyo)
    Le néo-japonisme au miroir de la French Theory : Katō Shūichi et Roland Barthes
  • 11h30 MIURA Atsushi (professeur à l’Institut des sciences et des arts, université de Tokyo)
    La généalogie du « retour au japonisme » au Japon
  • 12h Discussion
    William MARX
     
  • 12h30 Pause déjeuner

JEUDI 12 MAI — APRÈS-MIDI
Amphithéâtre Guillaume Budé

  • 14h30 INAGA Shigemi (doyen de la faculté d’Études globales, université Seika, Kyoto, professeur émérite au Centre de recherche international sur la culture japonaise (Nichibunken)
    Corps médial dans la pratique des arts-martiaux au Japon. Un autre Sixième Art ou une facette ignorée du néo-japonisme ?
  • 15h Agnès GIARD (anthropologue, chercheuse à l’université libre de Berlin)
    La femme changée en poupée. L’altérité japonaise à l’épreuve d’une fantasmagorie transculturelle
  • 15h30 Pause
  • 16h TAKAGI Yō ko (professeur à l’École universitaire de recherche sur la mode et l’environnement quotidien, université Bunka gakuen, Tokyo)
    Traces du japonisme dans la mode française d’après-guerre
  • 16h30 Véronique BRINDEAU (enseignante d’histoire de la musique et des arts de la scène à l’Inalco)
    Le nō, horizon chimérique de la scène théâtrale de l’après-guerre
  • 17h Discussion
    William MARX
     

VENDREDI 13 MAI — MATIN
Amphithéâtre Guillaume Budé

  • 9h30 Jean-Noël ROBERT (professeur au Collège de France)
    Aliens et alliés : les Japonais repassent à l’Ouest (1945-1972)
  • 10h Michael LUCKEN (professeur à l’Inalco)
    Par le Japon, contre la technique, une reprise sur l’histoire : Jean Degottex et la peinture abstraite des années 1950
  • 10h30 Pause
  • 11h Claire-Akiko BRISSET (professeur à l’université de Genève)
    « Néo-japonisme » et cinéma ?
  • 11h30 Sophie BASCH (professeur à Sorbonne Université, IUF)
    Permanence du japonisme, métamorphoses de l’iconographie : les éditions illustrées de L’Honorable Partie de campagne de Thomas Raucat, des années 1920 aux années 1970
  • 12h Pause déjeuner

VENDREDI 13 MAI — APRÈS-MIDI
Amphithéâtre Guillaume Budé

  • 14h30 Thomas GARCIN (maître de conférences à l’université Paris Cité)
    Barthes et Tanizaki : un exotisme inventé ?
  • 15h Jean-Sébastien CLUZEL (maître de conférences HDR à Sorbonne Université)
    Survival Boogie Woogie. Néo-japonisme et photographie d’architecture
  • 16h Dario GAMBONI (professeur émérite à l’université de Genève)
    « I never wanted to make a purely Japanese garden » : le Jardin japonais de l’Unesco (1956-1958) par Isamu Noguchi entre Paris, New York et Shikoku
  • 16h30 Discussion et clôture du colloque
    William MARX
     
  • 17h30 Fin

Pour accéder au site du Collège de France, cliquer ici

 

Actualités

27 Octobre 2022 - 28 Octobre 2022 Colloque
11 Juillet 2022 Annonce
30 Juin 2022 - 2 Juillet 2022 Colloque
30 Juin 2022 - 1 Juillet 2022 Colloque

Les membres

Chercheur associé
Professeur émérite
Professeur / Professeure
Membre honoraire
Responsable des éditions
Ingénieur de recherche honoraire
Conservateur en chef du patrimoine
Maître de conférences
Directrice adjointe
Maître de conférences
Maître de conférences
Professeur / Professeure

Ouvrages récents

Limites ; méthodes et disciplines
Revue scientifique et technique des monuments historiques
Instruction visuelle et conservation des espèces dans l’État de New York (1869-1914)
portraitiste du monde sauvage
histoire d'un dispositif