La reprise de la vie artistique en Allemagne après 1945

La reprise de la vie artistique en Allemagne après 1945

Twitter Facebook Google LinkedIn Print E-mail
Willi Baumeister et Erich Fuchs (détail), Stuttgart, 1947 © Relang, Scan Archiv Baumeister im Kunstmuseum Stuttgart. Courtesy of Archiv Baumeister im Kunstmuseum Stuttgart

Type

Type: 
Rencontres du Centre André Chastel

Date

Date: 
13 Février 2019

Lieu

Lieu: 
Centre André Chastel, Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle Ingres (2e étage)

Cette intervention s’attache à l’histoire de l’art allemand dans un contexte particulièrement difficile, après la fin de la Seconde Guerre mondiale qui sonne le glas du Troisième Reich. La Nation allemande se trouve alors répartie entre quatre zones d’occupation jusqu’en 1949, puis partagée en deux États antagonistes : la RFA et la RDA, qui sont l’épicentre de la guerre froide.
L’enseignement artistique dans l’ensemble des territoires occupés n’avait jamais été considéré dans sa globalité jusqu’à ce jour. Nous avons donc entrepris d’étudier des institutions supérieures d’art, représentatives de chaque zone d’occupation, parallèlement à la reprise des scènes artistiques et de la vie culturelle. Contre toute attente, les autorités d’occupation ont soutenu la reprise rapide de l’enseignement artistique malgré un contexte de grande précarité matérielle. La liberté de création artistique devient alors symbole de démocratie, mais c’est l’interprétation même du mot « démocratie » qui va initier les divergences entre les Alliés de la veille.
La vie artistique se trouve très vite placée au centre des débats idéologiques entre les deux Allemagne. Nous présenterons des exemples significatifs des enjeux qui ont marqué la période et nous aborderons sous un angle original les divergences du conflit Est-Ouest.
Il faut d’une part prendre en compte le contexte de la dénazification, mais aussi l’espoir nourri par les étudiants qui souhaitaient connaître l’art d’avant 1933 : les artistes enseignants jouèrent un rôle déterminant dans cette renaissance. Nous confronterons des exemples d’enseignements novateurs puisés dans les différentes zones d’occupation, puis dans les deux Allemagne, aussi bien de l’art figuratif que de l’art abstrait. Willi Baumeister, par exemple, a marqué la reprise artistique à l’Ouest de l’Allemagne et a formé le plus grand nombre d’artistes enseignants.
Parmi les artistes allemands formés après 1945, citons Konrad Klapheck, Heinz Mack, Otto Piene, Sigmar Polke, Gerhard Richter, Günther Uecker. Certains d’entre eux ont suivi un enseignement à l’Est puis à l’Ouest.

Programme des Rencontres du Centre André Chastel

 

Fichier attaché

Fichier attachéTaille
PDF icon Rencontre 5 Affiche1010.15 Ko
PDF icon Rencontre 5 Dépliant792.7 Ko

Actualités

20 Mai 2019 Séminaire
20 Avril 2019 Appel à communication
17 Avril 2019 Rencontres du Centre André Chastel
17 Avril 2019 Présentation d'ouvrage

Les membres

Chargée de ressources documentaires
Professeur émérite
Conservateur en chef honoraire du patrimoine
Maître de conférences
Membre honoraire
Maître de conférences
Directrice adjointe
Ancien membre
Chargé de recherche et de coordination
Assistante en documentation et technologies
Maître de conférences
Maître de conférences honoraire